/ BES / WRT: une course parfaite au Paul-Ricard
recrute © Markus Berns / SRO © Markus Berns / SRO

WRT: une course parfaite au Paul-Ricard

Aurore Lumaye le 2 juil 12 - 21:00 dans BES, Endurance

© Markus Berns / SRO

Comme on pouvait s’y attendre, la satisfaction était au rendez-vous au sein du Belgian Audi Club Team WRT après cette troisième manche de la Blancpain Endurance Series. Plus que tout, c’était la satisfaction du devoir accompli qui prédominait au sein de l’équipe belge. »Nous voulions vraiment cette victoire et elle a une saveur particulière », souriait Vincent Vosse, le Team Principal. « Elle vient en effet récompenser les efforts de toute l’équipe ! Inutile de préciser à quel point nos trois pilotes ont réalisé un superbe travail. Et la bataille livrée par Stéphane Ortelli lors de son dernier relais, où il devait pourtant gérer une avance minime sur un pilote de la trempe de Maxime Martin, nous a tenu en haleine dans le stand. Mais tout le monde a vraiment fait un travail remarquable : les ingénieurs, les mécaniciens, les pilotes… Nous avons été capables, en équipe, de retourner une situation qui était pourtant compliquée en début de week-end. La stratégie était parfaite et les pit-stops se sont parfaitement déroulés. C’est pour toutes ces raisons que je suis fier de nos hommes et c’est le mieux que nous pouvions faire avant de nous rendre à Spa pour les 24 Heures, qui constituent sans conteste la course la plus importante de notre saison ! »
Ce week-end dans le Var n’avait pourtant pas commencé idéalement, l’équipe peinant à trouver les réglages adéquats, notamment à cause du poids supplémentaire imposé par la Balance de Performances. Les choses s’amélioraient un peu en qualification avec la 11e place d’Edward Sandström, sur la #2, et la 15e position de Stéphane Ortelli avec la #1.
Malheureusement, la course de la mieux placée des Audi s’arrêtait subitement après 4 tours seulement. « Je ne sais pas ce qui a cassé, mais la voiture est soudainement partie en tête à queue« , expliquait Edward Sandström, au volant au moment de l’incident.
A l’inverse, l’Audi R8 LMS ultra #1 vivait une course sans histoire. Après quelques tours, Christopher Mies apparaissait déjà dans le top 10. L’entrée en piste de la voiture de sécurité après 36 minutes, suite à un accident, poussait l’équipe à effectuer son premier pit-stop. Une décision qui allait rapidement s’avérer payante et qui permettait à Christopher Haase, constamment à l’attaque par la suite, de gagner de nombreuses positions. Au moment de ressortir des stands avec Stéphane Ortelli, chargé du dernier relais, la GT frappée des quatre anneaux était au commandement, mais avec seulement 12 secondes d’avance sur la BMW de Maxime Martin.
« Ca a été un relais fantastique et en même temps très stressant« , expliquait le Monégasque, ravi de l’emporter pour ce rendez-vous pratiquement à domicile pour lui. « L’écart n’était vraiment pas grand et il y avait beaucoup de trafic et de drapeaux jaunes. Dès lors, selon la situation de chacun, mon avance ne cessait de grandir ou de diminuer. Mais ça a marché et j’ai pu passer sous le drapeau à damier environ 6 secondes avant Maxime. Nous pouvons être heureux de cette victoire car elle est le fruit d’une très belle course, surtout quand on se souvient d’où nous sommes partis. Ce week-end me rappelle celui de Monza, mais cette fois nous avons gagné grâce à un superbe travail d’équipe. Tout le monde a joué un rôle et mérite ce succès ! »
Dans moins de quatre semaines, la Blancpain Endurance Series vivra le grand rendez-vous des Total 24 Hours of Spa, où le Team WRT défendra son titre acquis l’an dernier. Mais avant, c’est vers Portimao que se tournera l’attention de l’équipe belge. La piste portugaise accueillera en effet le week-end prochain la 5e épreuve du FIA GT1 World Championship. Et le Belgian Audi Club Team WRT donnera le maximum pour continuer sur sa lancée victorieuse…

Communiqué issu du w-racing team

Aurore Lumaye

0 AJOUTER UN COMMENTAIRE