© Paddy Briggs / Creative Commons
© Paddy Briggs / Creative Commons Le come-back inattendu

Fiction (EP.19) : Singularité gravitationnelle à Valence


1024px Martin Whitmarsh 300x225 Fiction (EP.19) : Singularité gravitationnelle à Valence

© Paddy Briggs / Creative Commons

En relativité générale, une singularité gravitationnelle est une région de l’espace-temps au voisinage de laquelle certaines quantités décrivant le champ gravitationnel deviennent infinies. La description de telles régions n’est pas possible dans le cadre de la relativité générale, ce qui n’empêche pas cette dernière d’être en mesure de prédire que de telles configurations peuvent se former dans l’univers. Par exemple, la formation d’un trou noir va de pair avec l’apparition d’une singularité gravitationnelle en son sein. L’univers observable est issu d’une phase dense et chaude, le Big Bang. Cette phase dense et chaude pourrait elle aussi être issue d’une singularité gravitationnelle.

Ces données, issues de Wikipédia, expriment bien les singularités apparues lors des qualifications du GP de Valence. Le champ gravitationnel du paddock s’est montré infini sur certains faits. A commencer par l’ex-trou noir de la F1, l’écurie HRT qui a donné ce rôle à l’équipe Marussia, 23 et 24 ème sur la ligne  de départ. La phase dense et chaude commença alors des Q3, avec l’abandon d’un Mark Webber en panne de DRS, et les Ferrari, a quelques millièmes des meilleurs mais s’échouant en bord de plage dès Q2. Pour la « superpôle », Q1, on voit apparaître des Lotus très en forme, un excellent Lewis Hamilton et un non moins très bon Senna, qui a deux minutes de la fin semble signer sa seconde pôle. Et là, sort Vettel (moyen depuis le début du week-end, et qui, comme par magie met presque une demie seconde dans la besace de tout le monde et sort une pôle devant des ayrton, Lewis et Jenson complètement désabusés…

« Le comportement d’une singularité gravitationnelle ne pouvant pas être décrit à l’aide des connaissances physiques actuelles, certains chercheurs ont émis l’hypothèse  que les singularités gravitationnelles ne sont jamais en mesure d’affecter l’espace environnant. Ceci est possible si elles sont entourées d’un horizon des événements, comme cela se produit dans un trou noir. L’hypothèse de la censure cosmique suppose donc que les singularités gravitationnelles (à l’exception éventuelle de celle du Big Bang) sont toujours cachées de l’extérieur par un horizon. Cette hypothèse, promue entre autres par Stephen Hawking dans le courant desannées 1970, a été réfutée à l’aide de simulations numériques dans le courant des années 1990 par Saul Teukolsky et Matthew Choptuik. « 

Relit on sur le même site encyclopédique.

Tous trouvant cela étrange, Patrick Head, de chez Williams, et Martin Whitmarsh, de chez MacLaren portent immédiatement réclamations, avec un fracas semblable à une explosion de nova.

Ayrton lui, déclare à notre envoyé spécial, votre serviteur:

« Quand je suis arrivé dans mon box, j’ai vu Patrick en discussion avec Martin, ils sont partis tous deux en courant vers le stand des commissaires. A quoi bon? J’ai une meilleure voiture que Sébastian, je l’aurais battu au premier freinage (rires). Non, sérieusement, je m’en fiche. C’est la course, moi je part deuxième, et je compte bien, avec l’aide de Dieu battre ce « Jim Clark » de Seb ! «  dit il, s’enfonçant dans le fond de l’hospitality Williams.

Dans la soirée, la nouvelle tombe: Sebastian Vettel devra partir de la voie des stands, sa monoplace étant non conforme sur deux points: La structure de l’aileron arrière était marquée, avec les chiffres gravés, comme étant celui de Webber. La voiture affichait un poids inférieur de près de 40 kgs par rapport aux minimas autorisés, ce qui favorise amplement les performances par rapport aux autres.

Ayrton, interrogé à son hôtel déclara:

« Red bull et Sébastian surtout, ont de la chance. Je me souvies des Tyrells en 84, ou 85 qui avaient été éliminées parce qu’elles étaient sous le poids conformes. Elles avaient été rayées du championnat de cette année. Là, ils partent des stands, et Red Bull devra s’acquitter des 500 000 francs Suisses d’amende. Je suis déçu par l’écurie autrichienne, ils n’ont pas besoin de ça, surtout avec un champion et pilote redoutable comme Sebastian. Mr Horner devrait arrêter ce genre de combines. »

Rappelez vous: « …certains chercheurs ont émis l’hypothèse  que les singularités gravitationnelles ne sont jamais en mesure d’affecter l’espace environnant. » Vettel en est un, et n’avait pas besoin d’être aidé pour affecter son espace environnant…

A suivre…

 

Nous recherchons des rédacteurs pour la catégorie F1. Contactez-nous pour plus d'infos


 

Plus d'articles

  • Ecclestone soutient le combat anti-gay de PoutineEcclestone soutient le combat anti-gay de Poutine Bernie Ecclestone a apporté son soutien à Vladimir Poutine au sujet de l’homosexualité. Le Président russe s’attire en ce moment les foudres de la communauté internationale pour l’attitude de son g...
  • Bahreïn, premier jour : rien n’a changé (ou presque)Bahreïn, premier jour : rien n’a changé (ou presque) C'est dans une atmosphère assez particulière que s'est terminée la première journée d'essais de cette session dans le Royaume de Bahreïn. Les premières places des chronos et du nombre de kilomètres...
  • Horner et Alonso inquiets de l’avance de MercedesHorner et Alonso inquiets de l’avance de Mercedes Le Team Principal de Red Bull et le pilote Ferrari ont tous les deux émis des craintes vis-à-vis de la victoire facile de Nico Rosberg au Grand Prix d’Australie. L’Allemand a franchi la ligne d’arr...
  • Bahreïn: Perez et Force India en formeBahreïn: Perez et Force India en forme En cette journée de reprise des essais, la cinquième à Bahreïn, Force India et sa nouvelle recrue mexicaine se sont mis en évidence, tandis que les utilisateurs du V6 Energy - F1 2014 de Renault co...