/ Actualité / GP de F1 de Barcelone: Le débrief chez Sauber
banniereidealdesign © Sauber © Sauber

GP de F1 de Barcelone: Le débrief chez Sauber

Keijo Hyvonen le 16 mai 12 - 10:13 dans Actualité, F1, Sauber

© Sauber

Source officielle Sauber

 

L’équipe Sauber F1 a obtenu dix points de plus, remerciements à Kamui Kobayashi qui a terminé à une excellente cinquième place au Grand Prix d’Espagne. Le Japonais devait commencer neuvième après un problème hydraulique qui l’a empêché de conduire en Q3. Il a montré une performance très belle, une bonne course et des manœuvres de dépassement excitantes au Circuit de Catalunya. Son coéquipier, Sergio Pérez, qui a terminé cinquième sur la grille de départ, a du abandonner la course en raison d’un problème de transmission. La performance de la C31 Sauber a prouvé que le paquet de développement était une étape importante vers l’avant, vers un programme de dévellopement plus pointu que l’an passé.

Météo: ensoleillé et sec, 22-23 ° C l’air, 31-34 ° C piste

© Sauber

Kamui Kobayashi: 5ème
Sauber C31-Ferrari (Châssis 03/Ferrari 056)
Démarré sur de nouveaux pneus tendres, après 8 tours, changement pour de nouveaux pneus durs, après 26 tours de nouveaux pneus durs et après 41, utilisation de pneus durs « rodés ».
« L’équipe a fait un excellent travail, et la mise à jour sur notre voiture fonctionne très bien. Le rythme dans la course a été une grande amélioration par rapport à la dernière course. Je suis absolument convaincu que j’aurait été sur le podium aujourd’hui si je n’avais pas été si malchanceux en qualifications hier. Si vous « startez »  neuvième vous pouvez être heureux de finir cinquième, mais la voiture n’avait plus de potentiel pneus sur la fin. J’étais dans le trafic et les dépassements ne furent pas facile. Je ne pouvais pas le faire dans les lignes droites avec l’aide du DRS parce que je n’ai pas été assez proche à chaque tour de la voiture me précédant. J’ai donc dû prendre des risques et passer au chausse-pied. J’ai endommagé mes pneus lors du dernier relais. Le championnat est vraiment serré pour le moment. Si vous voulez aller au-devant du peloton au départ, il faut être rapide tout le week end, c’est ce qu’a fait Pastor (Maldonado) a fait. La dernière fois que j’ai terminé cinquième, c’était l’an dernier à Monaco, et je suis très impatient de retourner sur la Principauté. « 

© Sauber

Problème de transmission DNF, (tour 38): Sergio Pérez
Sauber C31-Ferrari (Châssis 04/Ferrari 056)
Démarrage sur les pneus usagés non préparés, après 1 tour à pneus durs, après 17 nouveaux, pneus durs et après 37 tours à pneus durs déja utilisés.
« Nous avons été très malchanceux au début. Dans le premier virage, j’ai réussi à faire plier Romain (Grosjean), mais ensuite il m’a touché et j’ai eu à du mal à redresser la barre après le premier tour. Nous n’avons pas pu vraiment récupérer les problèmes de balance sur l’arrière de la C31, et plus tard j’ai dû abandonner à cause d’un problème de transmission. Quoi qu’il en soit, il est terminé (le GP, ndlr) et je vais me concentrer sur la prochaine course. Monaco est un  Grand Prix très spécial pour moi. «  (Ndlr: Il avait subi une très violente sortie de route sur ce GP)

© Sauber

Peter Sauber, Team Principal:
« Tout d’abord félicitations à Pastor Maldonado pour une course fantastique, et sa victoire. En ce qui concerne notre propre équipe, j’ai des sentiments mitigés, parce Sergio ne pouvait pas bénéficier de sa position de grille de départ. Kamuia fait une course fantastique. Il a perdu beaucoup de temps dans les embouteillages, mais il était alors en mesure de dépasser Jenson Button et Nico Rosberg avec deux grandes attaques. Il a marqué dix points importants. Mais cette course a également montré que notre programme de développement fonctionne comme prévu, également sur une piste difficile comme celle-ci. Cela me rend optimiste pour les prochaines courses. Merci à toute l’équipe, et aussi tout le monde dans l’usine, pour avoir pu concrétiser ce projet. « 

© Sauber

Giampaolo Dall’Ara, directeur de l’ingénierie de piste:
« Sergio a pratiquement perdu sa course dans le premier tour en raison d’un incident de course qui l’obligea à se battre très dur immédiatement. Nous avons ensuite essayé de faire une stratégie d’arrêt sur deux en utilisant des pneus durs, mais il a dû s’arrêter à cause d’un problème de transmission dont nous avons besoin d’analyser la télémétrie . Kamui était sur ​​une stratégie à trois d’arrêt. Comme il a été bouchonné longtemps via Jenson Button, cela  nous a amené au début de la première étape, mais nous avons perdu un certain temps, parce que la roue avant gauche ne se détachait pas. Nous avons également fait de même pour la troisième étape, cependant, Kamui était encore derrière. C’était un long « séjour » au final, et c’était à lui de décider comment utiliser au mieux les pneus. Il était alors en mesure de dépasser Jenson Button et Nico Rosberg. Il a vraiment mené une course exceptionnelle. « 

Keijo Hyvonen

0 AJOUTER UN COMMENTAIRE

Partagez cet article

Partagez cet article avec vos amis