Lewis Hamilton et Jenson Button ont participé, virtuellement, au GP de Londres. Un GP qui défraie la chronique ces temps ci. D’un côté, les partisans, de l’autre, les « conservateurs » qui voudraient garder Silverstone en circuit de GP de F1, ou, tout au pire, les pistes de Brands Hatch ou Donington. Mais là n’est pas le propos. Nos deux comparses brittons ont en quelque sorte participé à un jeu vidéo géant, où la technologie et la puissance des calculs des ordinateurs montre que

© McLaren Mercedes

la F1 est une véritable vitrine technologique sur le monde humain « normal ».

C’est une étude de faisabilité par Populous, l’architecte concurrent de Hermann Tiilke, qui a lancé l’idée de produire des films de travail en technologie 3D. McLaren, équipe britannique,  s’est jointe au projet ainsi que les deux pilotes anglais de l’équipe de Woking, pour créer un circuit de 5,1 kilomètres.

« J’ai été immergé dans ce projet et le parcourir sur le simulateur donne une vraie impression de réalité, »déclare Lewis Hamilton. « Jenson et moi avons travaillé dans le simulateur pour donner des informations utiles sur le tracé du circuit. S’il existait, il serait épique et très étonnant pour une course de F1. »

« Lewis et moi savons à quel point la F1 est chère à la Grande-Bretagne, avec de nombreux fans qui connaissent tout. Silverstone est le lieu naturel mais le combiner avec une course à Londres, ce serait génial. Le circuit qui a été conçu est génial, » ajoute Button.

Reste que je ne sois pas persuadé que la Famille Royale voit d’un très bon oeil le passage de F1 devant Buckhingam Palace, entourés de spectateurs, et qui poserait des problèmes de sécurité et de circulation autour du palais royal. Affaire à suivre donc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.