Lancé dans le courant de l’année 2008, le XC60 souffle cette année sa 7e bougie. Véritable best-seller de la marque, ce SUV à su s’imposer face à la concurrence allemande avec il est vrai pas mal d’atouts dont le délicieux 5 cylindres aujourd’hui délaissé par Volvo au profit d’un tout nouveau 4 cylindres de 2.0 litres.

Depuis L’année dernière, le xc60 s’est offert une cure de jouvence et en à profité pour moderniser l’offre de ses motorisations. Le 5 pattes uniquement encore disponible dans la version à 4 roues motrices disparaitra à terme pour ne laisser place qu’au nouveau 4 cylindres 2.0l.

Ce nouveau bloc moteur est commun aux essences et au diesel et permet un gain d’environ 60kg par rapport à son prédécesseur. Ce nouveau D4 (à double turbo et avec un calculateur par injecteur) délivre une puissance de 181 chevaux pour une cylindrée de 1969cc. Les émissions de C02 figurent parmi les plus faibles de la catégorie. Jugez par vous même, 117 grammes/km pour la boite manuelle contre 124 avec la nouvelle boite Geartonic à 8 rapports. A l’utilisation, ce nouveau D4 se montre convaincant. Il n’a certes plus cette sonorité caractéristique du 5 cylindres mais il se montre au contraire plus silencieux et souple au profit d’un confort accru.

C’est de cette nouvelle boite automatique à 8 rapports que notre modèle d’essai est justement équipé. Cette boite à convertisseur de couple fait des merveilles avec ce nouveau 2 litre et les 400 Nm de couple sont digérés sans le moindre à-coup. Contrairement à la précédente boite automatique, cette nouvelle boite à 8 rapports permet de conserver le Start & Stop de quoi maintenir les émissions de CO2 au plus bas.

Et vu qu’il est question de budget, parlons-en. La XC60 s’affiche à un prix proche de ses concurrentes que sont le X3 ou le Q5. Néanmoins, et ce n’est pas à négliger, il y aurait fort à parier que les remises soient plus avantageuses pour la suédoise qu’auprès des marques teutonnes.

Au même titre que la V40 Cross Country essayée il y à quelques mois, « notre » XC60 est équipé de la finition Ocean Race.

Comme pour la V40CC on retrouve quelques détails faisant référence à la course de voile dont le plus original restera sans doute le couvre bagage retraçant le parcours de ladite course. La présentation générale est excellente mais nous regretterons néanmoins ci et là quelques plastics durs. Ceci dit, la qualité d’assemblage est très bonne et le confort des sièges parfait tout autant que le maintien de ceux-ci.

A l’utilisation, Le XC60 est moins ferme qu’un BMW X3 et soigne le confort de ses passagers par une isolation acoustique soignée. De quoi profiter du système audio de très bonne qualité. Aucun doute, le XC60 vous incitera d’avantage à rouler en bon père de famille surtout avec ce nouveau D4 n’étant disponible qu’en 2 roues motrices. En effet, sur sol mouillé, il ne sera pas rare que la motricité soit mise en défaut avec ses 400Nm de couple. Ceci dit, il est loin d’être le seul dans sa catégorie à présenter ce défaut. Pour ce qui est de l’équipement, notre modèle d’essai était équipé de plusieurs packs dont le Light Pack avec phares avant Dual Xénon adaptatifs. Comprenez par là que lorsque vous mettez les grands phares, le faisceau se règle automatiquement afin d’éviter d’éblouir tout autre véhicule. Le régulateur de vitesse adaptatif s’est montré très convaincant aussi surtout dans les bouchons.

La marque suédoise l’a annoncée il y a quelques mois de cela, son objectif pour 2020 est d’avoir à partir de cette date, zéro mort à bord d’une Volvo. Il n’est donc pas étonnant que Volvo propose plusieurs aides à la conduite dont le Lane Departure Warning, le système d’angle mort BLIS et le Collision Warning.
Option fortement appréciée par nous, c’est le rehausseur pour enfant directement intégré dans les assises des places arrière. C’est un détail mais fort pratique pour toute famille avec de jeunes enfants.

Et si…

… Ce nouveau D4 pouvait être disponible en 4 roues motrices nous n’aurions certainement plus grand chose à lui reprocher. Malgré ses 7 années d’existence, la XC60 reste, grâce à ce nouveau D4, une alternative plus que sérieuse face aux allemandes.