En tête de la course, c'est d'abord Mazda qui a longtemps mené avant d'abandonner, laissant les Corvette DP s'affronter dans une superbe lutte. Scénario similaire en GTLM, où comme à chaque course les prétendants à la victoire ont été nombreux (cette fois Ford, Corvette et BMW) et se sont échangé la tête plusieurs fois. Les deux autres catégories ne sont pas en reste, le PC n'ayant connu sont vainqueur qu'en fin de course, alors que le GTD a vu un affrontement d'enfer entre les meilleurs.

  • Prototypes :
13613684_1040936749317910_2478802892240631506_o
© IMSA

C’est la DP Corvette #10 du Wayne Taylor Racing, avec Ricky Taylor, qui a pris la tête avant même la ligne de départ, grillant la politesse au poleman Tristan Nunez sur la Mazda #55. Celle-ci a ensuite fait le forcing pour reprendre son bien, suivie de près par la Corvette DP #5 pilotée par Fittipaldi.

Seulement 8 minutes après le début de la course, les prototypes sont déjà revenus sur les premières GTD, avec toujours une superbe bagarre entre la Corvette DP de Ricky Taylor et la Mazda de Tristan Nunez. C’est au 1er virage que ce dernier a trouvé l’ouverture, à l’intérieur de la DP noire, elle-même à l’intérieur de la Porsche 911 GTLM de Nick Tandy !

Sortie de piste de la Ligier JS P2 #60 dans le dernier virage, due à un accrochage avec une Prototype Challenge. Sans conséquence, elle a pu repartir.

Pendant ce temps, explication entre Corvette DP, la #5 d’Action Express revenant fort sur la #10. La seconde Mazda #70 s’est également rapprochée du duo, pour offrir une fantastique bataille à trois, chacun essayant de prendre l’avantage dans le trafic. Le proto japonais a failli prendre la 3ème place, avant d’être ensuite mise sous-pression par le 5ème, la Corvette DP #31 d’Eric Curran. La #70 est cependant repassée par les stands avant de se faire doubler.

La Mazda de tête a perdu son leadership au moment des ravitaillements, le sien se passant mal. La Corvette DP #5 a pris l’avantage en sortie de pitlane, suite à un dépassement à trois de front avec l’autre voiture de l’équipe Action Express, la Corvette DP #31. Cette dernière a cependant pris la tête quelques tours après.

Après la #31 et la #5, deux autres Corvette: la #90 de Ryan Dalziel et la  #10 de Jordan Taylor. Suivent la #55, et la voiture soeur, la #70.

Coup de théâtre à mi-course: le leader de ce début de course, la Mazda #55 du Mazda Motorsport, avec Jonathan Bomarito, est arrêtée en bord de piste avec des ennuis mécaniques. La safety-car est sortie, et tous les leaders rentrent aux stands!

Cela a profité à la #90 qui a pris le commandement de la course. Pendant ce temps, pénalité de temps pour la Ligier JS P2 #60 du Mickael Shank Racing. Elle n’a pas gardé son leadership longtemps: suite à la seconde safety-car due au pneu perdu par la Porsche GTD, la #31 a repris la tête à la #90. Suit la #10 de Jordan Taylor.

Stratégies de pneu différentes en tête de la course: la #90 de Ryan Dalziel s’est du coup retrouvée 4ème, derrière la #10 et la #5 de Joao Barbosa.

A 5 minutes de l’arrivée, il y a toujours une lutte acharnée pour les 2ème place entre les Corvette DP #10 et #5! Et c’est la #5 d’Action Express qui prend l’avantage.

La Chevrolet Corvette DP #31 d’Action Express Racing s’est donc imposée au terme d’une lutte acharnée avec les autres DP.

  • Prototypes Challenge :
13582006_1040469739364611_4977359264135585761_o
© IMSA

Le début de course est mené par Stephen Simpson avec son Oreca FLM09 #85, devant celles de James French #38 et Robert Alon #52.

Pas de changement en tête mais bien pour la 3ème place avec Alex Popow sur la #8 qui a pris l’avantage sur Robert Alon.

Passage aux stands des leaders pendant la safety-car causée par l’arrêt de la Mazda #55. Les trois premiers sont donc Stephen Simpson, Kyle Marcelli et Tom Kimber Smitch, sur la #85, #38 et #52, qui a repris la 3ème place.

Après 2h05 de course, la #85 JDC-Millet Motorsport tient le bon bout avec 40 secondes d’avances. Derrière c’est plus serré, entre la #54 de Colin Braun, la #8 de Renger Van der Zande et la #52 de Tom Kimber Smitch, qui se tiennent en quelques secondes.

A 3 minutes de l’arrivée, la DeltaWing a tiré tout droit dans le mur de pneus. Elle a pu repartir.

Malgré avoir mené la deuxième moitié de la course, la #85 doit au final laisser le podium aux voitures qui le suivaient suite à un ravitaillement. C’est donc l’Oreca FLM09 #54 du CORE Autosport, qui a également signé la pole, qui l’emporte!

  • GTLM :
© IMSA
© IMSA

La Corvette C7.R #3 a gardé la tête en GTE. Grosse bagarre entre la Ferrari Scuderia Corsa et la 2ème Corvette, la GTE rouge étant obligée de mettre deux roues dans l’herbe. La BMW #25 au couleur du drapeau US a fait l’extérieur à la Ford GT de Richard Westbrook qui la précédait pour la 3ème place.

Peu d’animation en début de course, la C7.R d’Antonio Garcia menant toujours devant la Ford GT #66 de Dirk Müller et la BMW #25 de Bill Auberlen.

La 1ère à rentrer est la 911 RSR #911 de Tandy. 5 minutes plus tard, la BMW #100 a imité sa cousine allemande. Celle-ci n’est malheureusement pas repartie, et est déjà à 9 tours de la Corvette de tête, menée sur un train d’enfer par Garcia.

Frayeur pour Earl Bamber et Giancarlo Fisichella, le vainqueur des 24 heures du Mans 2015 étant pris en sandwich entre la Ferrari de l’Italien et une PC. Sans dégât heureusement.

La valse des ravitaillements pour les autres concurrents a débuté après 45 minutes de course. Après celle-ci, c’est toujours la Corvette C7.R #3 qui mène, avec maintenant Jan Magnussen au volant, suivie non plus par la Ford GT #66 mais la M6 GTLM #25 de Dirk Werner. La GT américaine est passée 3ème avec Joey Hand.

Après le nouveau départ suite à la safety-car, grosse bagarre pour les cinq premiers.

Une seconde safety-car a à nouveau réduit les écarts. Peu après ce nouveau restart, toutes les GTLM sont rentrées aux stands, ce qui a chamboulé le classement, toutes n’effectuant pas les mêmes choses: c’est donc la Ford GT #67 de Ryan Briscoe qui a pris le leadership, devant la 911 #912 de Fred Makowiecki, revenue du fond du classement, et Tommy Milner sur la C7.R #4.

Si la #912 est revenue de loin grâce à une bonne stratégie, tout comme la Ford GT, ce n’est pas le cas de la voiture soeur la #911, dernière de la catégorie avec le champion en titre au volant, Patrick Pilet.

Malheureusement pour la Porsche de Fred Mako, le rythme de l’Allemande n’est pas au niveau et les Corvette l’ont passée chacune à leur tour, d’abord la #4, suivie peu après par la #3. Les Américaines seront imitées par la BMW #25 de Dirk Werner.

3ème victoire cette saison pour la Ford GT,  après Laguna Seca et les 24 heures du Mans! Elle porte cette fois le #67.

  • GTD :
© Turner Motorsport
© Turner Motorsport

A la peine en GTLM, Porsche s’est rattrapé en GTD en ce début de course, avec la 911 GT3-R #23 de Alex Riberas. Elle est suivie à 5 secondes de l’Audi R8 LMS #6, elle-même collée par la Lamborghini Huracan #16.

Le premier incident est une sortie de piste de la BMW M6 GT3 #97 du Turner Motorsport. Elle n’a pas tapé mais n’est pas repartie.

Les leaders ont également profité de la safety-car sortie pour l’arrêt en piste du proto Mazda pour passer par les stands.

Frayeur pour la Porsche #23 du Team Seattle/Alex Job Racing de tête lorsqu’elle a perdu sa roue avant-gauche à 1 heure de la fin! La safety-car est à nouveau ressorti. Proche de l’entrée des stands, elle n’a pas eu loin a aller sur trois roues, mais malheureusement des réparations doivent être effectuées sur le train avant.

La catégorie est menée par la Lamborghini Huracan GT3 #27 du Dream Racing Competition, avec Fabio Babini à bord. Il devance le Néerlandais Jeroen Bleekemolen sur la Dodge Viper GT3-R #33 du Riley Motorsport, et la M6 GT3 #96 de Jens Klingmann. Echanges de positions entre les trois, portières contre portières: la M6 a pris l’avantage sur les trois, suivie par la Viper. Malheureusement pour celle-ci, elle a percé son radiateur sur l’arrière de la GT italienne et a du rentrer aux stands pour réparer…

Beaucoup d’incidents en cette fin de course qui s’achèvera sur un Full Course Yellow, dû à une sortie d’une Porsche GTD au premier virage, et d’un accrochage entre une R8 LMS et une autre 911 GT3-R.

Victoire donc de la BMW M6 GT3 #96 du Turner Motorsport!