WeatherTech SportsCar Championship

Résumé de qualifications / Road America

Jonathan Bomarito poleman avec la Mazda en Prototypes et Ford en GTLM

Disputées sous un soleil radieux, sur un piste balayée par un vent bien présent, les qualifications de Road America ont rendu un verdict conforme à ce qui avait prévalu lors des essais libres.

Qualifications – Road America

Prototypes : Toujours plus rapides à mettre leurs gommes en températures, les Corvette DP allaient-elles mener la vie dure aux Mazda LMP2 plutôt en verve en essais libres ou la Ligier parviendrait-elle à mettre tout le monde d’accord?

Les Mazda apportaient un élément de réponse dès leur premier tour lancé, en tournant 1’56 mais Fittipaldi et Ricky Taylor ne tardaient pas à descendre sous la marque de la 1’56. Mais la séance était interrompue sous drapeau rouge après la sortie de John Pew dans le bac à gravier alors que Bomarito avec la #55 venait de tourner en 1’54″941, sept dixièmes de seconde plus vite que Taylor. Le drapeau vert était agité à 4 minutes du terme de la saison, laissant une ou deux chances aux protagonistes pour améliorer leurs temps.

Si tout le monde améliorait, les Corvette DP ayant la possibilité de faire deux tours chronométrés, Bomarito ne laissait à personne la chance de décrocher la pole en améliorant encore sa meilleure performance pour reléguer Christian Fittipaldi à 1″152, la deuxième ligne reprenant la Corvette DP #10 de Ricky Taylor devant la deuxième Mazda #70 de Long.

Pole position Prototypes
Jonathan Bomarito – Mazda LMP2 – Mazda Motorsports > 1’54″507

Prototypes Challenge : Comme c’est le cas en GTD, ce sont les pilotes Am de chaque équipage qui sont chargés de qualifier la voiture, ce qui laissait la porte ouverte à une éventuelle surprise. Ici aussi, les pilotes prenaient confiance au fur et à mesure des tours couverts, la décision tombant dans les dernières secondes.

Trois hommes se disputaient la pole de la catégorie PC, mais c’est finalement James French qui décrochait la timbale avec la #38 Performance Tech devant Jose Gutierrez et la #7 Starworks Motorsport et Misha Goikhberg au volant de la #85 JDC-Miller Motorsports. Six concurrents se tenaient cependant en moins d’une seconde.

Pole position Prototypes Challenge
James French – Oreca FLM09 #38 – Performance Tech Motorsports > 1’59″133.

GTLM : Le premier à signer un chrono significatif était Fisichella avec la Ferrari #62 en 2’03″877.Mais rapidement, Gavin et Müller faisaient mieux avec la Corvette #4 et la Ford #66, forçant l’Italien à réagir et baisser son chrono de 7 dixièmes, avant d’être le premier à passer sous la barre des 2’03 en 2’02″975. Un chrono battu par la Porsche #911 de Pilet au tour suivant, lui-même battu par Müller. Curieusement, les BMW semblaient plus en retrait repassant rapidement par les stands et figurant en queue de peloton…

Les dernières minutes voyaient chacun améliorer son meilleur chrono pour laisser émerger la Ford #66 de Dirk Müller en 2’02″451. Il devançait la Porsche #911 de Pilet, la Ford #67 de Briscoe, la Ferrari #62 de Fisichella et la deuxième Porsche, la #912 de Bamber. Ensuite, on retrouvait le duo de Corvette C7.R et la paire de BMW M6 GTLM. Seules la Corvette #4 et les deux BMW pointant à plus d’une seconde.

Pole position GTLM
Dirk Müller – Ford GT GTE #66 – Ford Chip Ganassi Racing > 2’02″451

GTD : Premières à s’élancer pour ces qualifications, les GT-Daytona étaient promises aux Lamborghini qui avaient dominé les trois séances d’essais libres. Mais l’exercice des qualifications pouvait réserver l’une ou l’autre surprise, étant disputées par le pilote « amateur » de chaque équipage. Un élément pouvant rebattre les cartes au moment d’établir une hiérarchie.

Ben Keating était le premier homme à descendre sous la barre des 2’09 en 2’08″799 avec la Viper #33. Davis améliorait de 1″040 le tour suivant avec l’Audi #6, les temps baissant au fur et à mesure de la séance, les Audi et les Porsche se plaçant clairement en candidates à la pole. Ribeiras signait un superbe chrono en 2’07″520 avec la Porsche #23 Team Seattle/Alex Job Racing. Un temps qui lui valait sa troisième pole de la saison au terme des 15 minutes de qualifications.

Il devançait les deux Audi R8 LMS Stevenson Motorsports, la #6 de Davis devant la #9 de Bell, la deuxième ligne étant complétée par la Dodge Viper GT3-R #33 de Ben Keating. Cinquième, Christina Nielsen plaçait la Ferrari #63 Scuderia Corsa juste devant la première Lamborghini, la #16 Change Racing de Pumpelly.

Pole position GTD
Alex Ribeiras – Porsche 911 GT3 R #23 – Team Seattle/Alex Job Racing > 2’07″520

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page