WeatherTech SportsCar Championship

Résumé de qualifications / Petit Le Mans

Olivier offre la pole à Michael Shank Racing, Ford et la Viper en pole des catégories GT

Sans surprise, la pole absolue échoit dans l'escarcelle de la voiture qui a dominé toutes les séances d'essais libres. Belle performance de PR1/Mathiasen Motorsports en PC qui prive Starworks d'une nouvelle pole tandis que Ford et Dodge sont les références en GTLM et GTD.

Résultats des qualifications – Petit Le Mans

Prototypes : Superbe pole position pour Olivier Pla qui fut le plus véloce pour la cinquième fois en cinq séances – quatre libres et une qualificative – depuis le lancement de ce dernier rendez-vous de la saison. C’est donc la Ligier JSP2-HPD #60 du Michael Shank Racing qui s’élancera en première place demain pour Petit Le Mans grâce à un tour bouclé en 1’13″061. Le Français devance la Mazda Prototype #55 de Tristan Nunez de 0″459. La deuxième ligne accueillera la Corvette DP #31 Action Express Racing de Dane Cameron et la deuxième Mazda #70 emmenée par Tom Long qui concède une seconde pile-poil à la pole. Surprenant, la Corvette DP des frères Taylor pointe au dernier rang de la catégorie.

Prototypes Challenge : On attendait Renger van der Zande et l’Oreca FLM09 #8 de Starworks Motorsport, c’est la #52 de Robert Alon qui décroche la pole, devant la #8 confiée à Alex Popow, les pilotes « Silver » étant chargés des qualifications. Auteur d’un probant 1’16″411, Alon repousse Popow à 59 millièmes. Proche des deux hommes, les quatre concurrents suivants ne concèdent pas plus de 8 dixièmes. Seule la #7 de Kvamme est restée en retrait après un petit souci.

GTLM : Sans qu’on puisse parler de réelle surprise, c’est une Ford qui s’empare de la marque de référence en GTLM. Westbrook place la #67 devant la Corvette #3 de Garcia – jamais à pareille fête en essais libres – la deuxième ligne reprenant la Ferrari #62 Risi Competizione, la Ford #66 tandis que sur la rangée suivante figurent la Ferrari #68 Scuderia Corsa et la BMW #100. Entre la pole – 1’18″131- et le dixième – 1’18″866 – l’écart se limite à 735 millièmes, autant dire rien à l’échelle d’une course de 10 heures ou 1000 miles (1600km).

GTD : Qualifications disputées par les pilotes « amateurs » ou « pros » selon les équipages, la hiérarchie de la petite classe GT n’est pas révélatrice des forces en présence, même si elle ne trahit aucune réelle incohérence. En pole, la Dodge Viper GT3-R #33 Riley Motorsport/ViperExchange de Bleekemolen aura été la GT3 la plus véloce en 1’21″305. Soit 460 millièmes devant la Porsche 911 GT3 R #73 Park Place Motorsport de McMurry. On retrouve ensuite la deuxième Porsche en lice, la #23 Team Seattle/Alex Job Racing menée par Mario Farnbacher qui verra à ses côtés en deuxième ligne la Ferrari 488 GT3 #63 Scuderia Corsa des leaders du championnat, qualifiée par Christina Nielsen. Markus Palttala a vu son équipier Michael Marsal signer le douzième et dernier chrono avec la BMW M6 GT3 #97 de Turner Motorsport.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page