Des rumeurs circulent concernant sa motorisation. Il est fortement probable que le constructeur japonais conserve son 4 cylindres 2.0l afin de rester à la mode du downsizing. Néanmoins, elle devrait bénéficier de quelques dizaines de chevaux supplémentaires. Toute sa puissance sera entraînée par les roues avant, ce qui lui aurait même permis de tourner sur le Nürburgring en 7:45. Plutôt remarquable pour sa catégorie.

Article précédentInterview avec un ancien vainqueur du Rallye du Condroz !
Article suivantFrédérick Vervisch chez Eurasia pour la finale de l’ELMS