FIA WEC

Résumé de course / 6 Heures de Shanghai

H+3: Porsche garde la main, superbes affrontements à tous les étages

Début de deuxième heure calme pour l'avant dernière course de la saison, aucun changement n'étant à noté dans les trio de tête de chaque catégorie.

  • LMP1 : Porsche toujours, superbe affrontement pour la 2ème place
© Gabi Tomescu
© Gabi Tomescu

L’Audi #8 est rentrée plus tôt que prévu car elle n’avait pas assez de carburant pour faire un relais complet. Il semble en effet qu’il y ait un problème au niveau du système de remplissage du réservoir.
Son second arrêt à duré 20 secondes de plus que prévu, reléguant Loïc Duval en 6ème position, en attendant bien entendu que les autres voitures effectuent leur deuxième ravitaillement.

Nous avons donc pour l’instant un doublé Porsche, la #1 devant la #2, suivi des deux Toyota, la #6 devant la #5, et les deux Audi, la #7 précédant la #8.

Si la #5 a semblé un temps en difficulté, ce n’est plus le cas maintenant, Anthony Davidson s’emparant de la 3ème place de son équipier Stéphane Sarrazin, juste avant de rentrer au stand.
Pendant ce temps, les mécaniciens Porsche ont changé le capot avant de la #1 lors de son ravitaillement. Bernhard a pris le volant, tout comme Lieb sur la #2, Nakajima sur la #5, Kobayashi sur la #6 et Tréluyer sur la #7.

Suite aux ravitaillements de toutes les voitures, la #8 de Duval est repassée en troisième position. Elle a donc bien perdu une place suite à son problème de ravitaillement en Diesel.
Et les ennuis continuent lors du ravitaillement suivant, une fois de plus très long. Elle a encore perdu 30 secondes. C’est au niveau de la voiture qu’est certainement le problème.

Kamui Kobayashi est à l’attaque sur la Toyota TS050 #6 et revient très fort sur la Porsche de Marc Lieb, en deuxième position. Les deux prototypes s’échangent plusieurs fois leurs positions en fonction de l’utilisation de leur énergie électrique: Toyota a l’avantage dans le premier secteur, mais la Porsche reprend beaucoup dans la ligne droite des stands.
Malgré tout, Lieb ne peut empêcher le Japonais de prendre définitivement sa position.

Notons la présence de la légende belge Jacky Ickx, aussi appelé Monsieur Le Mans, dans le stand Porsche.

  • LMP2 : ESM prend la tête avant de la rendre au G-Drive
© Gabi Tomescu
© Gabi Tomescu

Si le G-Drive mène toujours devant Alpine, Extreme Speed Motorsports s’est emparé de la 3ème place au détriment de Manor.

Superbe affrontement entre les deux BR01 du SMP Racing, la #27 et la #37, et l’Oreca 05 du Baxi DC Racing Alpine. Après quelques dépassements à la limite en bout de ligne droite, la #27 d’Aleshin prend la 6ème position, suivie par la #37 de Petrov et la #35 de Tung.

La #35 a eu un accrochage avec la Porsche #88 du Abu Dhabi-Proton, l’obligeant à changer la face avant lors de son ravitaillement.
Et la bagarre interne au SMP continue, la #27 de Minassian reprenant à nouveau l’avantage sur la #37 de Ladygin, les places des deux voitures s’étant échangées suite aux ravitaillements.

C’est maintenant la Ligier JS PS2 d’Extreme Speed Motorsports qui mène la catégorie, devant le G-Drive et Alpine.

Une touchette entre Bruno Senna sur la Ligier du RGR et l’Alpine de Gustavo Menezes envoie ce dernier en tête à queue. Jugée responsable de l’incident, la #43 reçoit un Drive Through.

Nouveau changement en tête de la catégorie, l’Oreca #26 reprenant la tête à la #30!
Pendant ce temps, la voiture ayant signé la pole position, la #44, est rentrée dans son box.

  • GTE-Pro : Plus qu’une seule Ford GT en tête
© Gabi Tomescu
© Gabi Tomescu

Deuxième heure très calme en GTE. Nous avons toujours un doublé Ford GT en tête, le poleman, la #67, devant la #66. Derrière, la Ferrari 488 GTE #51 précède l’Aston Martin #95 et la Porsche #77, toujours aussi transparente et délaissée par la BoP. Les instances dirigeantes considèrent-elles que le team privé ne mérite pas d’être au niveau des équipes officielles du GTE-Pro?

Olivier Pla mène la charge, et se maintient à moins de deux secondes de la voiture sœur toujours en tête.

Changement important en 3ème et 4ème position, Bruni s’emparant le couteau entre les dents de la position de l’Aston Martin rescapée de Sorensen, la #95.
Ces deux voitures se retrouveront 2ème et 3ème suite à une crevaison lente de la Ford GT #66.

  • GTE-Am : Aston Martin en tête, échange de position derrière
© Gabi Tomescu
© Gabi Tomescu

Bel affrontement entre les deux Porsche RSR #88 et #78, Al Qubaisi reprenant la seconde place à Ried.

Mais cela n’a pas duré: à la faveur des ravitaillements et changements de pilotes, Heinemeier Hansson a perdu sa position face à la KCMG de Camathias.

Peu avant la mi-course, celle-ci perd une position supplémentaire au profit de la Ferrari AF Corse #83 de Rui Aguas. Une belle bataille de plus dans cette course passionnante.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page