35 millièmes de seconde ! C'est l'écart qui a permis ce dimanche au trio Peclers-Farinaux-Lay de décrocher la victoire au terme d'une édition des 24 Heures Karting de Francorchamps qui restera dans les annales ! Par son déroulement parfait sur une piste restée sèche durant les deux tours d'horloge, par les 57 équipages – soit plus de 300 pilotes – au départ, mais aussi – et surtout ! – par son incroyable finish qui aura tenu en haleine les nombreux passionnés, en tribune ou devant leur écran !

A deux heures de l’arrivée, trois équipages étaient encore groupés en une quinzaine de secondes avec, dans l’ordre, le KMRS Racing Team (Amandio Costa Paz, Benoît Visnovsky, Nicolas Bever et Sam Spinnael), la formation Ladbrokes Fuck Cancer (Jérémy Peclers, Jérôme Farinaux et Samuel Lay) et le Club Automobile Francorchamps (Cédric Bollen, David Jacobs, Dimitri Thriskos, Mario Leso, Olivier Muraille et Sébastien Lamarque).

Mais au cours des deux dernières heures, Amandio Costa Paz n’était pas gâté par une mécanique moins performante et il ne pouvait rivaliser avec ses rivaux. Passés de la première à la 57e position en tout début de course suite à un souci technique, Amandio Costa Paz, Benoît Visnovsky, Nicolas Bever (auteur du meilleur tour en course) et le Britannique Sam Spinnael ont donc ponctué leur magnifique remontée sur la plus petite marche du podium.

En tête, Jérémy Peclers (Ladbrokes Fuck Cancer) et Olivier Muraille (Club Automobile Francorchamps) se sont livré un duel d’une rare intensité. Pendant plus de 40 minutes, les deux hommes n’ont cessé de s’échanger le leadership sous les encouragements d’un public captivé par l’enjeu. Viril, le combat est resté très sportif jusqu’à une touchette plus appuyée envoyant Jérémy hors de la piste à moins de deux tours de l’arrivée. « Ce n’était pas volontaire », expliquait Olivier Muraille au moment de monter sur le podium. « J’ai donc choisi de rendre sa position à Jérémy dans le dernier tour. Mais je n’ai pas eu le temps de tenter une nouvelle attaque ensuite… Bravo à eux et à la cause qu’ils défendent ! »

Deuxièmes de la catégorie des Twins en 2016 (pour… un dixième de seconde !), Olivier Muraille, Dimitri Thriskos, Mario Leso et Sébastien Lamarque (rejoints cette année par Cédric Bollen et David Jacobs) doivent de nouveau se contenter de la médaille d’argent.

Deuxième place pour Olivier Muraille, Dimitri Thriskos, Mario Leso, Sébastien Lamarque, Cédric Bollen et David Jacobs , mais le Club Automobile Francorchamps a participé au spectacle. / © Kart’im

Au moment de passer sous le drapeau à damier, Jérémy Peclers s’imposait en effet pour… 35 millièmes de seconde ! « Quel final ! », exultait-il, salué par ses équipiers Samuel Lay et Jérôme Farinaux. « Ça restera un souvenir très fort de ma carrière, à l’image de ma victoire lors de la Finale Internationale IAME au Mans l’an dernier. Olivier était un peu plus rapide en ligne droite et j’ai dû tout donner pour chaque fois le redoubler et l’empêcher de s’échapper. Puis il y a eu ce contact et il m’a rendu la première place… Bravo à lui aussi ! »

Comme toujours dans une épreuve aussi longue, les faits de course n’ont pas manqué et, parfois, la mécanique a aussi joué un rôle. Lauréate de la catégorie en 2016, l’équipe Kart-events.be (Arnaud Teuwen-Bjorn Bourgonjon-Siebert Verfaillie-Stefan Verhofsté) a perdu le contact suite à un problème technique samedi soir – alors qu’elle menait la course – avant de remonter jusqu’à la 4e place, devant la formation LCDK2 (Alexandre Raulier-Antoine Baucher-Aurélien Dasseleer-Geoffrey Charlier-Laurent De Block), cinquième après une course d’une régularité exemplaire.

Très belle remontée pour le KMRS Racing Team (Amandio Costa Paz, Benoît Visnovsky, Nicolas Bever et Sam Spinnael), qui a visé la victoire jusqu’à deux heures du but. / © Kart’im

Parmi les malchanceux, on retrouvait la famille Huls (le papa Alain et ses fils Guillaume et Mathieu) qui aurait aussi pu viser le podium si la mécanique ne leur avait pas joué des tours. Dans un top 10 ayant fière allure, le Tys Racing (Félix Wargé-Jessica Vandenabeele-Michael Leenders-Nico Gallina) prenait la 7e place et devançait le FF Racing Team 1 (Cédric Duda-Christophe Etienne-Miko Bouvier-Fabian Etienne-Sébastien Biélande), la formation EastKart (partie de la pole position grâce à l’Allemand Marc Schings, associé à Andreas Lerho, Dusty Kukenheim, Frank Gubbini, Eddy Kukenheim, Mitchell Kukenheim et Raphael Adler) et AMS Compétition 2 (Arnaud Debrulle-Fabrice Léonard-Félix Férir-Kevin Verjus).

Enfin, impossible de passer sous silence la présence du Kart48 soutenant l’opération Cap 48 de la RTBF. Durant les deux tours d’horloge, des membres de la chaîne et des personnalités se sont succédées derrière le volant, avec – entre autres – des relais effectués par Jean-Paul Philippot (l’Administrateur Général de la RTBF), Jean-Louis Lahaye, Adrien Devyver, les frères Kevin, Jonathan et Dylan Borlée, l’acteur Charlie Dupont, la joueuse de tennis Ysaline Bonaventure et l’humoriste Freddy Tougaux… En compagnie de six pilotes à mobilité réduite, ils ont collecté des fonds tout en mettant l’accent sur le handicap et le fait qu’il ne faut jamais abandonner ses passions. Chapeau !

L’opération Kart48 a été un succès ! / © Kart’im

Après cette édition à succès, tous les regards sont déjà tournés vers 2018 pour des 24 Heures Karting Francorchamps ne cessant de prendre de l’ampleur. On en reparlera !

Classement :

  1. Ladbrokes Fuck Cancer (Peclers-Lay-Farinaux) 1461 tours ; 2. Club Automobile Francorchamps (Bollen-Jacobs-Thriskos-Leso-Muraille-Lamarque) + 0.035 ; 3. KRMS Racing (Costa Paz-Visnovsky-Bever-Spinnael) + 1t ; 4. Kart-events.be (Teuwen-Bourgonjon-Verfaillie-Verhofsté) + 5t ; 5. LCDK2 (Raulier-Baucher-Dasseleer-Charlier-De Block) + 6t ; 6. AMG Racing Team (Huls-Huls-Huls) + 8t ; 7. TysRacing (Wargé-Vandenabeele-Leenders-Gallina) + 12t ; 8. FF Racing Team 1 (Duda-Etienne-Bouvier-Etienne-Bielande) + 14t ; 9. EastKart (Lerho-Kukenheim-Gubbini-Kukenheim-Schings-Kukenheim-Adler) + 16t ; 10. AMS Competition 2 (Debrulle-Léonard-Férir-Verjus) + 16t ; 11. TRT 28 (Theismann-Vanderus-Noël-Montulet-Theysgens) + 18t ; 12. Maisceskiceula ? (Gaban-Lanni-Maucq-Petralia) + 18t ; 13. Les Petits Bouchons Racing Team (Cahay-Halmes-Cahay-Halmes) + 18t ; 14. Brokke Piloten (Morlet-Kokken-Baele-Sanclemente-Verbraeken) + 19t ; 15. LCDK 1 (Barbier-Colasse-Didden-Herbiet-Raulier) + 19t ; 16. Michaël Mazuin Sport (Mazuin-Duriau-Mazuin-Essers) + 20t ; 17. Friends Karting Team (Tassin-Brilli-Cremer-Haquet-Hanquet) + 21t ; 18. RS Team (Demeure-Jacob-Legot-Dekempeneer-Mouaya) + 22t ; 19. RBGP (Beauvoix-Wintgens-Rousseau-Fraipont-Godefroid-Brixhe) + 22t ; 20. Team Mecoperformance (Dewalque-Lejoly-Cagnina-Mathys-Tilman) + 24t 

Pensez à nous suivre sur Facebook et à vous abonner à notre newsletter ! Nous sommes également sur YouYube.