BRC

Résumé de rallye / Rallye du Condroz

Princen sort vainqueur, Verschueren titré

BLOQUEUR DE PUBLICITE

Notre site tire ses uniques revenus de la publicité. En bloquant ces dernières, affichées pour ne pas gêner votre expérience, vous nous empêchez de développer notre entreprise. Nous vous serions reconnaissants de bien vouloir désactiver votre bloqueur pour notre site.
La dernière manche du Belgian Rally Championship n'est pas réputée comme étant la plus facile, et cette quarante-quatrième édition ne déroge pas à la règle... Le champion 2017 est connu alors que Kris Princen a tout donné.

L’édition 2017 du traditionnel Rallye du Condroz basé à Huy a une nouvelle fois livré son lot de surprises et rebondissements à gogo.

Alors que Vincent Verschueren et Véronique Hostens venaient à Huy en tant que potentiels futurs champions, ce n’est évidemment pas le point-de-vue qui a été adopté par Kris Princen et Peter Kaspers. Princen vient de remporter son troisième Rallye du Condroz, se rangeant ainsi sur la même marche qu’un certain Freddy Loix et, plus anciennement, Robert Droogmans. Le duo a pourtant tout donné pour empêcher Verschueren d’aller chercher le titre mais celui-ci partait avec une trop grosse avance et le classement à l’appui, il n’aurait pas été possible de mieux faire pour ce qui était certainement le dernier rallye de l’équipage ; même si à l’arrivée dans la cité mosane, le pilote n’excluait pas l’une ou l’autre apparition future en rallye, dont lors de manches comptant pour le championnat belge.

Tout avait bien commencé cependant pour Ghislain de Mevius, fils du pilote dont la renommée n’est plus à faire. A bord de la Skoda Fabia R5, il tenait tous ses concurrents à l’écart jusqu’à la quatrième spéciale, soit en fin de première boucle du samedi, où il est parti à la faute dans les rues étroites de Wanzoul, laissant ainsi le leadership à Kris, qui n’en demandait pas tant. Princen a tenu tous les prétendants à la victoire en haleine en creusant l’écart à hauteur de trente secondes à la fin de la première journée.

Kevin Abbring le suivait de très près cependant mais a été victime de la mécanique sur la Puegeot 208 T16. Notons tout de même qu’il a réussi à terminer le rallye à la deuxième position finale, accusant un peu moins de trente secondes de retard.

Verschueren a géré son rallye de fond en comble, profitant de son avance pour ne pas être obligé de sortir la grosse attaque, sa troisième place finale lui assurant le titre de champion.

Une WRC remporte l'Omloop Van Vlaanderen !

Bruno Thiry était l’une des figures emblématiques de l’affiche de cette édition et on peut dire que l’ouvreur de Neuville et Gilsoul en mondial est resté sur son rythme, lequel fut relativement élevé en laissant derrière lui François Duval et Kevin Demaerschalk. Bruno termine juste derrière un pilote bien plus local que lui, répondant au nom d’Adrian Fernémont au volant de la Ford Fiesta R5 qui lui-même échoue à une place du podium.

Trois autres pilotes ont cependant connu un rallye nettement plus difficile avec des surprises bien moins bonnes. On citera en premier lieu Cédric De Cecco, qui à bord de la Peugeot 208 T16 a été victime de divers problèmes ne lui permettant pas de jouer dans le haut du classement comme il l’espérait. Guillaume de Mévius et Louis Louka qui représentent le RACB ne sont pas passés loin de l’exploit pour leur première apparition dans le baquet de la R5 de chez Peugeot mais ont été victimes des routes piégeuses du Condroz. L’équipage canari finit cependant la saison en beauté avec le titre de champion Junior déjà acquis. Mais le plus grand déçu est sans aucun doute Manu Canal-Roblès. Le local se battait pour le podium avant de devoir jeter l’éponge pour une très frustrante panne électronique à seulement quelques spéciales de l’arrivée finale.

Cette édition du Condroz qui présentait un format remanié n’a pas évité le nombre toujours très impressionnant d’abandons lors de la phase finale. Une météo tantôt sèche tantôt pluvieuse et les routes décorées par des surfaces toutes plus difficiles les unes que les autres ont été la cause de nombreux abandons, après les inévitables problèmes électroniques et mécaniques.

Rendez-vous en 2018 pour de nouvelles aventures !

S'abonner
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer