Stéphane Peterhansel gagne sa première étape sur ce Dakar et conforte son leadership en catégorie auto. Les pilotes Toyota Bernhard Ten Brinke et Giniel de Villiers sont en embuscade. Le grand perdant est Sébastien Loeb qui doit abandonner sur blessure de son copilote.

C’est au terme des 266 kilomètres chronométrés de la 5ème spéciale,  entre San Juan de Marcona et Arequipa au Pérou, que Stéphane Peterhansel confirme sa main mise sur ce Dakar et remporte sa première victoire. Solidement attaché à la tête du classement, le pilote français compte désormais plus de trente minutes sur son poursuivant et coéquipier, Carlos Sainz.

Les 3 Toyota du Team Overdrive suivent à plus d’une heure. Même si la victoire finale semble s’éloigner, l’étape du jour montre que tout peut encore arriver d’ici à Cordoba en Argentine.

Grosse déception pour Sébastien Loeb qui voit sa dernière chance de remporter le Dakar avec Peugeot s’envoler. Après s’être ensablé à 15 kilomètres du départ et perdu toute chance de victoire d’étape, il a finalement renoncé sur blessure de son coéquipier, Daniel Elena, blessé au dos.

SUSCEPTIBLE DE VOUS INTERESSER :
Sainz gagne, Peterhansel perd gros!
©Eric Vargiolu/DPPI

Côté moto, c’est Joan Barreda Bort (Honda) qui remporte cette étape. Il reprend près de 15 minutes au leader Adrien Van Beveren (Yamaha) et remonte 4ème au classement général à 7min 33sec.

Demain, lors de la 6ème étape, les concurrents rejoindront la Bolivie et sa capitale, La Paz, après 760 kilomètres, dont 313 km chronométrés. Ils profiteront alors d’un jour de repos avant de reprendre la course.

Retrouvez tous les classements sur la page officielle du Dakar 2018.