Avec 72 abandons, toutes catégories confondues, en seulement 5 étapes, le Dakar a-t-il débuté trop fort? Certains se posent la question.

Il semblerait que vous utilisez un bloqueur de publicités.
Aidez-nous à faire évoluer le site en le désactivant. Merci pour votre aide !

Depuis le début du rallye, 6 quads, 25 motos, 29 voitures et 12 camions ont déjà jetté l’éponge. Et parmi ceux-ci on notera la présence de favoris à la victoire finale comme Dani Roma, Sébastien Loeb ou encore Sam Sunderland.

Alors, les organisateurs ont-ils sous-estimé la difficulté de la boucle péruvienne? C’est en tous cas ce que pense Carlos Sainz, pilote du team Peugeot.

« Pour nous c’est OK car nous avons des voitures d’usine, les meilleurs copilotes et que nous sommes de bons pilotes. Mais pour les amateurs, avec une voiture moins performante, cela s’avère beaucoup plus difficile. Ce Dakar est réellement compliqué pour les autres concurrents, plus que l’an dernier. »

Aujourd’hui, la spéciale moto a été raccourcie suite aux mauvaises conditions motos. Les concurrents rejoignent La Paz, capitale de la Bolivie. Ce vendredi, ils profiteront d’un jour de repos bien mérité!