Passage de relais entre le Pérou et la Bolivie dans cette 6ème étape avec des conditions climatiques changeantes puisque les concurrents ont affronté la pluie et la neige! A l'aise dans ces conditions, Carlos Sainz s'est rapidement installé en tête devançant son coéquipier et leader au général, Stéphane Peterhansel. Peugeot se console de l'abandon de Loeb avec un nouveau doublé!

Il semblerait que vous utilisez un bloqueur de publicités.
Aidez-nous à faire évoluer le site en le désactivant. Merci pour votre aide !

Les Toyota du Team belge Overdrive sont toujours dans le coup puisque Al-Attiyah et De Villiers ne sont qu’à 5 minutes du vainqueur d’étape. Malheureusement, pour venir inquiéter le leader au général, il va falloir cravacher plus fort ou espérer un faux pas des pilotes de la marque au lion.

Cyril Despres, malchanceux en début de rallye, s’offre une belle 5ème place, à 8 minutes de Sainz, prouvant encore qu’il méritait de se battre pour la victoire finale.

La bonne performance du jour est à mettre à l’actif de Mikko Hirvonen, dans son buggy Mini en développement, qui finit dans les échappements de Despres. Le finlandais semblait fort satisfait de sa spéciale et du développement de son bolide.

Peterhansel conserve donc son leadership en ne concédant que 4 minutes à son coéquipier espagnol. Il conserve une belle avance de 27 minutes. Les Toyota sont reléguées à 1h 20min! Le Hollandais Bernhard Ten Brinke menant la meute Toyota.

Côté moto,  c’est le Français Antoine Meo (sur KTM) qui s’adjudge l’étape, avec près de 30 secondes  sur l’Argentin Kevin Benavides (sur Honda) qui prend àcette occasion la tête du classement général au Français Adrien Van Beveren, troisième de l’étape et relégué à 1’57 ».

Ce vendredi, les concurrents vont profiter d’un jour de repos, tant pour eux que pour leurs montures qui ont déjà bien soufferts.

Retrouvez tous les classements sur la page officielle du Dakar 2018.