Le pilote français continue de mettre la pression sur son coéquipier, Carlos Sainz, toujours leader du Dakar en catégorie auto. Peterhansel remonte à la 2ème place, profitant des ennuis mécaniques de Nasser Al-Attiyah désormais 3ème. En moto, le leader Adrien Van Beveren a abandonné après une lourde chute.

Il semblerait que vous utilisez un bloqueur de publicités.
Aidez-nous à faire évoluer le site en le désactivant. Merci pour votre aide !

Peterhansel remporte cette 10ème étape, longue de 373 kilomètres entre Salta et Belen en Argentine, devant le Sud-Africain Giniel De Villiers sur Toyota. De son côté, Carlos Sainz, continue à gérer son avance mais perd 13 minutes sur son plus proche rival, auxquelles il faut ajouter la pénalité de 10 minutes reçue la veille pour “comportement potentiellement dangereux” lors de la 4ème étape. Il aurait renversé un motard sans s’arrêter. Peugeot a d’ailleurs annoncé que le team ferait appel de cette decision.

Au général, Sainz ne dispose “plus” que de 50 minutes d’avance sur Peterhansel. Nasser Al-Attiyah prend la 3ème place à 1 heure 12 minutes.

A noter, la bonne performance de notre compatriote Tom Colsoul, co-pilote du Polonais Jakub Przygonski sur Mini, qui prend la 6ème place de l’étape. Au général, il occupe également la 6ème place à 2 heures 29 minutes.

Côté moto, c’est l’Autrichien Matthias Walkner sur KTM qui réalise la bonne opération en remportant l’étape et en prenant, par la même occasion, la tête de la course. Il profite de l’abandon du leader Adrien Van Beveren, victime d’une lourde chute à 3 kilomètres de l’arrivée. Le Français souffre d’une fracture de la clavicule droite et de blessures au thorax. Walkner a également profité des erreurs de navigation de ses principaux concurrents durant l’étape.

Il compte désormais 39 minutes sur Barreda et 41 minutes sur Benavides, tous deux pilotes Honda.

Aujourd’hui, les concurrents entament la 11e étape  qui les conduira de Belen à  Chilecito pour 280 km de spéciale. C’est le début de la deuxième étape marathon du Dakar où jusqu’à jeudi, les concurrents ne peuvent bénéficier d’assistance.

PARTAGER