Depuis de nombreuses années, RedBull est une des écuries les plus efficaces au niveau aérodynamique. L'apport énorme du génial Adrian Newey est important, et sa grande implication dans le dessin de la RB14 nous promet des solutions très innovantes. Voici un petit tour d'horizon de ce que les premières photos en tenue de camouflage nous apprennent.

  • L’aileron avant adopte un concept très similaire à celui essayé lors de la dernière manche à Abu Dhabi, avec des extrémités de volets courbées vers le bas. L’ouverture du museau est toujours présente, permettant à l’air de traverser le nez sans être dévié.
  • La RB14 est munie d’un essieu soufflant à l’avant, ce qui aide l’aileron à minimiser les effets néfastes du sillage des pneus.
  • Le point d’encrage de la partie avant du triangle supérieur de la suspension avant a été avancé par rapport à la RB13: il se trouve maintenant à la limite de la carrosserie. Très sculptés et orientés, les points d’encrage ont une fonction aérodynamique.
© RedBull Racing
  • C’est au niveau des déflecteur latéraux du ponton que les différences sont les plus marquées, avec un énorme travail fait à cet endroit. Alors qu’en seconde moitié de saison la RB13 avait copié le concept de Ferrari, celui de la RB14 se rapproche plus de celui utilisé par Mercedes en fin d’année, en étant divisé en plusieurs panneaux rectangulaires très rapprochés. Ceux-ci cloisonnent le ponton, limitant les turbulances venant de l’avant et favorisant un bon écoulement d’air le long de la voiture. La différence est qu’alors qu’un des déflecteurs était relié au déflecteur horizontal situé au dessus du ponton de la W08, ce n’est pas le cas chez la monoplace autrichienne. Ses déflecteurs horizontaux, proéminents, sont disposés comme des ailes d’avion.
  • Les pontons possèdent une forme originale: très étroits, ils rendent le flan de la voiture très plat. Alors qu’il y a d’habitude un galbe entre ceux-ci et le fond plat, l’intersection apparaît se faire en pente douce.
© RedBull Racing
  • Le Halo, nouveauté 2018 sur le plan de la sécurité, ne possède aucun ajout. Il est cependant fort probable qu’il soit doté d’un carénage par la suite, car il est possible d’en intégrer un dans un espace situé à 20 mm autour du Halo.
  • De forme « triangulaire » l’an dernier, l’entrée d’air du capot moteur est maintenant ovale, et a été remontée pour échapper aux turbulences créées par le halo.
  • Tronqué, comme sur les autres F1 2018 déjà présentées, l’aileron de requin ne possède pas de « T-Wing », contrairement à la Williams.
  • Les entailles effectuées dans le fond-plat pour minimiser l’impact de la rotation des énormes roues arrières sont semblables à celles de l’an dernier, mais devraient évoluer.
  • L’aileron arrière conserve un seul support à deux éléments, dotés d’équerres.

Ricciardo a effectué les premiers tours de l’Aston Martin RedBull RB14 à Silverstone cette après-midi, à l’occasion d’un déverminage organisé dans le cadre d’un tournage promotionnel.