Toujours souffrant, le Portugais cède son baquet au champion de TCR Benelux 2017 jusqu'à nouvel ordre.

On devait s’y attendre. Toujours atteint d’un strabisme très important après son grave accident en essais à Barcelone en septembre dernier, Tiago Monteiro est forfait pour le début de la saison en World TCR. Le Portugais avait lui-même déclaré ces derniers jours qu’il n’était pas encore suffisamment remis de ses blessures pour faire son retour. La date de son come-back n’est d’ailleurs pas précisée…

« Je savais que c’était une possibilité, le corps humain n’étant pas une science exacte, reconnait l’ex-pilote de F1. Même si ma condition physique s’est bien améliorée, il n’en est pas de même avec ma vision, et je ne peux donc pas encore reprendre la compétition. Ma guérison a été remarquable et le traitement que j’ai reçu de mon équipe médicale a été incroyable, mais je ne peux tout simplement pas prendre de risque à ce stade. »

« Je souhaite profiter de l’occasion pour remercier l’équipe fantastique qui a travaillé sans relâche pour m’aider à traverser ce cap difficile, ajoute le Lusitanien. Bien sûr, je suis incroyablement déçu. Je souhaitais que les effets de l’accident soient derrière moi pour repartir à zéro. Ce n’est pas encore possible, mais je vais continuer à me battre. »

« D’ici là, je soutiendrai l’équipe et mes collègues Honda et utiliserai mon expérience pour les aider à obtenir les meilleurs résultats. Je ne serai peut-être pas sur la piste, mais je serai sur place pour apporter toute ma contribution. Il est très important de maintenir l’esprit d’équipe et de fournir ce soutien. »

Jusqu’à présent cantonné à un simple rôle de pilote d’essais, c’est Benjamin Lessennes qui prendra la place de Monteiro dès les prochains essais à Barcelone avant de s’envoler pour le coup d’envoi du WTCR sur le circuit urbain de Marrakech. Le jeune Namurois, champion de TCR Benelux 2017, devient le plus jeune pilote du plateau à seulement 18 ans.

« Je suis très heureux de faire mes débuts en FIA WTCR avec Boutsen Ginion Racing, même si j’aurais souhaité que cela se passe dans des conditions plus heureuses, déclare Benji. Je ne sais pas combien de courses je vais faire avant que Tiago ne reprenne le volant, mais je voudrais lui envoyer mes meilleurs vœux pour un prompt rétablissement. »

« J’ai une bonne expérience de la nouvelle Honda Civic Type R TCR après l’avoir testé l’an dernier et – plus récemment – avec Boutsen Ginion Racing à Zandvoort. Je suis convaincu que nous pouvons faire du bon travail, même s’il est très clair que le niveau de compétition au WTCR cette année sera plus élevé que ce que nous avons connu auparavant. »

Rendez-vous au Maroc les 7 et 8 avril prochains pour le début d’un championnat du monde qui sera plus noir-jaune-rouge que jamais !