Quelques brèves à l'issue de la deuxième manche du WTCR sur le circuit de Budapest...

La Balance of Performance, vraie star du week-end

N’y a-t-il pas quelque chose qui cloche sur la photo du départ ? Ah oui, la quasi totalité des Hyundai i30 TCR et des Honda Civic TCR virent en tête dès les premiers hectomètres. Une insolente domination coréo-nippone qui en agace plus d’un. A commencer par les propriétaires des Audi RS3 LMS qui ont souffert à Budapest. Si les machines d’Ingolstadt devraient être mieux au Nürburgring qui est un circuit atypique, il faut néanmoins faire quelque chose avec cette Balance de Performances. Car dans l’état actuel des choses, les Hyundai, Honda et même Volkswagen boxent dans une autre catégorie…

20 DUPONT Denis (BEL), Comtoyou Racing, Audi RS3 LMS, action during the 2018 FIA WTCR World Touring Car cup, Race of Hungary at hungaroring, Budapest from april 27 to 29 – Photo Thomas Fenetre / DPPI

Domination Hyundai-Honda attendue…

Sans surprise, les Hyundai et les Honda ont donc dominé leur sujet sur le Hungaroring. Profitant de la bisbrouille entre Gabriele Tarquini et Norbert Michelisz, Yann Ehrlacher n’a pas demandé son reste pour imposer la Honda Civic du Münnich Motorsport en Course 1. Et si Mehdi Bennani profitait de la grille inversée pour enlever la Course 2 avec sa VW Golf du Sébastien Loeb Racing, Gabriele Tarquini réalisait une course parfaite pour remporter le troisième et dernier affrontement. Au championnat, le vétéran italien s’isole déjà au sommet de la hiérarchie avec 118 points contre 82 pour Yann Ehrlacher.

Lessennes ouvre son compteur

Denis Dupont devant composer avec une Audi mal balancée, la meilleure prestation belge est venue de Benjamin Lessennes. Le Namurois a décroché ses premiers points au terme d’un week-end réussi. Dans le coup aux qualifs, le pilote du Boutsen Ginion Racing a décroché la 10ème place en Course 1 avant de se faire déclasser suite à un contact avec James Thompson. Le gamin à la Honda Civic n°63 allait prendre sa revanche le dimanche avec une 8ème place en Course 2 suivie d’un Top 5 en Course 3. Bien joué !

63 LESSENNES Benjamin (BEL), Boutsen Ginion Racing, Honda Civic TCR, action during the 2018 FIA WTCR World Touring Car Tests at Barcelone, Spain, March 28 to 29 – Photo Francois Flamand / DPPI.

Sang bleu au pays des Oranges

Les deux wild cards pour la 4ème manche disputée à Zandvoort ont été attribuées. Et c’est le Bas Koeten Racing qui a décroché la timbale. L’équipe batave fera rouler ses deux Audi RS3 LMS déjà vues en TCR Benelux il y a quelques mois encore. Le premier pilote a été confirmé. Il s’agit de Bernhard Van Oranje-Nassau, cousin du roi des Pays-Bas Willem-Alexander et ancien membre de la maison royale hollandaise. Le deuxième pilote qui défendra les couleurs de la famille Koeten doit encore être annoncé.

Vernay et WRT aussi en TCR Europe

Faisant partie des mécontents envers la BoP à Budapest, Jean-Karl Vernay reprendra la piste dès ce week-end au Castellet. Il disputera en effet l’intégralité du TCR Europe, qui ne bénéficie d’aucun clash de dates avec le WTCR, sur une Audi RS3 LMS du Audi Sport Leopard Lukoil Team. L’équipe dirigée par Pierre Dieudonné alignera par ailleurs une autre RS3 pour le Russe Aleksei Dudukalo dont le soutien financier de Lukoil est connu de tous.

69 VERNAY Jean-Karl (FRA), Audi Sport Leopard Lukoil Team, Audi RS3 LMS, action during the 2018 FIA WTCR World Touring Car cup, Race of Hungary at hungaroring, Budapest from april 27 to 29 – Photo Thomas Fenetre / DPPI