Le gouvernement français étudie l'adoption d'une loi visant à empêcher la signalisation de barrages de police grâce à des applications telles que Waze ou Coyote.

Fortement répandues chez les automobilistes, les applications telles que Waze ou Coyote permettent d’être rapidement averti de péripéties de la route, telles que des accidents, bouchons, ou également des radars mobiles.

C’est pour cette dernière raison que le gouvernement français souhaiterait mettre en place une loi visant à empêcher ces signalements. A en croire nos confrères du Parisien, le projet de loi sera présenté en décembre au Conseil des Ministres, pour une éventuelle adoption dès le début de l’année prochaine.

Selon les raisons évoquées, nous retrouvons la lutte contre le crime et la conduite en état d’ivresse, pouvant être facilement contournée grâce à l’utilisation d’une telle application.

Aussi, il ne s’agirait pas d’une interdiction pure et dure d’utiliser un système de ce type, mais plutôt de forcer les éditeurs de ces logiciels à retarder l’émission des avertissements aux utilisateurs, pour une durée pouvant osciller entre 3 et 24 heures.