Avec un compte en banque abondant, il est possible d’acheter une voiture comptant. Mais le plus souvent les Français passent par un crédit auto, surtout lorsque le véhicule est neuf ou d'occasion mais de qualité.

Notre site ne tire des profits que de la publicité, en échange d'un contenu de qualité et entièrement gratuit. Aidez-nous à évoluer en désactivant votre bloqueur de publicités pour notre site.

Les différents types de financement proposés pour l’achat d’une voiture

Un particulier qui a besoin d’une voiture doit le plus souvent s’endetter pour financer son achat. Il peut choisir entre les formules suivantes :

  • un crédit personnel accordé par sa banque ou par un organisme spécialisé ;
  • un crédit affecté proposé par le concessionnaire de la marque et dont la durée maximale est de sept ans pour une voiture neuve ou de six ans pour une voiture d’occasion ;
  • un crédit-bail qui est un contrat de location avec option d’achat. Le consommateur loue une voiture pendant une durée comprise entre 24 et 72 mois et il peut l’acheter à l’expiration du délai ;
  • une location longue durée. Ce type de contrat ne permet pas d’acheter la voiture, contrairement au crédit-bail, mais il permet souvent au consommateur de bénéficier d’un contrat d’entretien inclus dans la location.

Les critères pris en compte par la banque pour le calcul du taux et pour l’octroi du crédit

Si le financement concerne une voiture neuve, le montant et la durée du crédit seront plus élevés. La banque peut donc augmenter le taux du crédit sauf si l’emprunteur finance partiellement son achat avec ses propres deniers. Mais si l’emprunteur achète une voiture d’occasion sortie d’usine depuis plus de huit ans, le financement est jugé plus risqué par la banque, ce qui entraîne là aussi une hausse du taux.

D’autre part, le crédit ne peut être accordé que si l’emprunteur n’est pas inscrit au fichier des incidents de crédit aux particuliers. Il faut aussi que le total constitué par les mensualités du futur emprunt, par celles des autres emprunts qu’il doit rembourser et par son loyer s’il est locataire ne dépasse guère le tiers de ses revenus. Des informations complémentaires peuvent être trouvées sur le site suivant : www.creditauto.fr.

La réglementation applicable

Comme pour tout crédit d’une durée supérieure à trois mois, un crédit auto est soumis à la loi Scrivener. Celle-ci exige que l’organisme de crédit adresse à l’emprunteur une offre préalable indiquant notamment :

  • le montant du crédit, sa durée et le montant des mensualités ;
  • le taux effectif global et le coût total du crédit.

Le consommateur bénéficie d’un délai de réflexion de 15 jours et il peut se rétracter pendant deux semaines après avoir signé le contrat. Il faut profiter de ce délai pour mettre en concurrence plusieurs organismes de crédit et comparer leurs offres, car ceci permet souvent de faire une économie non négligeable, surtout si le montant du crédit est élevé.