Les députés européens ont voté, quasiment à l'unanimité, l'obligation pour les constructeurs, d'installer une série de technologies qui permettront de réduire automatiquement la vitesse d'un véhicule, à compter de 2022.

Notre site ne tire des profits que de la publicité, en échange d'un contenu de qualité et entièrement gratuit. Aidez-nous à évoluer en désactivant votre bloqueur de publicités pour notre site.

D’ici 2022, toutes les voitures neuves seront, en principe, équipées d’une panoplie d’assistances visant à améliorer la sécurité et le respect des vitesses imposées.

En effet, d’ici là, les constructeurs devront proposer, de série, un avertisseur de somnolence, un freinage d’urgence automatique, ainsi qu’un système capable d’empêcher une voiture de dépasser la limitation de vitesse fixée à l’endroit où elle circule.

Dans le même temps, une boîte noire devrait être installée, de façon à pouvoir faciliter les condamnations et les litiges en cas d’accidents avec tiers impliqués.

Avec cette série de nouveautés, les députés européens espèrent réduire considérablement le nombre d’accidents et de morts sur les routes.