Bosch, le plus gros équipementier automobile au monde, a fait part officiellement de sa décision de délaisser son intérêt pour les cellules de batteries, au profit de l'hydrogène.

Notre site ne tire des profits que de la publicité, en échange d'un contenu de qualité et entièrement gratuit. Aidez-nous à évoluer en désactivant votre bloqueur de publicités pour notre site.

Bosch vient de s’allier avec l’entreprise suédoise PowerCell Sweden AB pour développer des piles à combustible. L’entreprise décide donc de délaisser (en partie) l’électricité, au profit de l’hydrogène.

Il faut dire que sur le domaine des cellules pour batteries, Bosch a encore un retard considérable en comparaison aux entreprises asiatiques. Bosch va donc désormais entamer le développement de piles à combustible, qui devraient permettre, dans un futur relativement proche, de faire rouler des poids lourds à l’hydrogène.

De plus, les budgets de développement pour l’hydrogène sont nettement inférieurs à ceux exigés pour mettre au point des batteries capables de proposer une autonomie correcte. En parallèle, l’hydrogène permet de réaliser des pleins de manière beaucoup plus rapide qu’avec une charge de batteries.

Affaire à suivre !