A compter du premier juillet prochain, les caméras ANPR, de plus en plus visibles sur nos routes, seront en mesure de verbaliser automatiquement un nombre d'infractions plus conséquent.

Notre site ne tire des profits que de la publicité, en échange d'un contenu de qualité et entièrement gratuit. Aidez-nous à évoluer en désactivant votre bloqueur de publicités pour notre site.

Si vous êtes attentifs, vous avez certainement déjà remarqué la présence de caméras ANPR sur notre réseau routier. A la base, celles-ci sont capables de scanner les plaques d’immatriculation et de vérifier des informations en temps réel, comme les défauts d’assurance ou de contrôle technique, le paiement des taxes ou encore la classe d’émissions polluantes d’un véhicule, avec les nouvelles zones basses émissions.

Toutefois, d’ici le premier juillet prochain, ces caméras seront en mesure de contrôler plus d’infractions, ainsi que de les verbaliser, sans devoir passer par un agent de police.

Voici un petit aperçu des nouvelles fonctions qui seront intégrées à ces fameuses caméras :

  • Dépassements non autorisés (bandes continues)
  • Le fait de s’engager dans un carrefour engorgé
  • Blocage d’un rond point
  • Circulation sur les bandes d’arrêt d’urgence

Dans un futur plus ou moins proche, les caméras ANPR, amenées à se généraliser sur le réseau routier belge, pourront également détecter l’usage d’un téléphone, ou encore le non port de la ceinture de sécurité.