À l'occasion de son trentième anniversaire, l'Autoworld à Bruxelles organise du 15 septembre au 23 octobre une exposition temporaire rassemblant une vingtaine de modèles les plus emblématiques des trois dernières décennies.

Notre site ne tire des profits que de la publicité, en échange d'un contenu de qualité et entièrement gratuit. Aidez-nous à évoluer en désactivant votre bloqueur de publicités pour notre site.

« In the spotlight », c’est le nom de l’exposition qui retracera 30 années d’histoire du musée automobile de l’Autoworld en rassemblant un vingtaine de voitures qui ont marqué la période. Un autre espace, permanent celui-ci, sera mis sur pied pour retracer l’histoire du musée au travers de documents inédits tels que des extraits vidéo, des photos, ou autre textes relatifs à la vie du musée ouvert en 1986 pour abriter une partie de la Collection Mahy.

De Gand à Bruxelles, en passant par le Limbourg

L’histoire de la Collection Mahy débute à Gand lorsqu’en 1932, le gantois Ghislain Mahy commence son activité de vendeur de véhicules d’occasion. Rapidement, le garage se voit remplir de nombreux véhicules. Tellement nombreux, qu’il est nécessaire d’investir l’ancien Cirque d’Hiver de Gand. Uniquement pour entreposer les voitures, ce n’est pas un musée.

Ce n’est qu’en 1970, et après plusieurs tentatives avortées, qu’ouvre le premier musée de la Collection Mahy, à Houthalem dans le Limbourg cette fois. Il ferme ses portes en 1985 suite à des différents avec la commune. C’est alors que les 8.000m² du hall sud des Musée du Cinquantenaire se profilent comme solution. Après des travaux de rénovation, l’inauguration a lieu le 29 septembre 1986. 220 voitures s’y trouvent, soit près d’un quart seulement de la Collection Mahy.

Aston Martin Autoworld

Un musée en forme

En 2011 l’Autoworld a vécu un changement de direction. Des idées neuves et du dynamisme ont soufflé un vent de fraîcheur sur le musée. La recette ? Toutes ces expositions temporaires qui permettent à l’Autoworld d’exposer des voitures qui ne font pas partie de la collection permanente du musée, et de réaliser des exposition impressionnantes. Qui n’a pas entendu parler de l’expo Italian Car Passion cet hiver ? Ou des expositions Porsche, Aston Martin, Jaguar, Alpine, etc … Le public répond présent en masse, et les chiffres de fréquentation du musée battent des records. Signe que la recette est bonne, et qu’elle perdurera.

Des travaux de modernisation de l’Autoworld sont dans les cartons, histoire de mériter sa place parmi les musées automobiles les plus convoités.

italian car passion