Moto3

Interview / GP de Misano

Jorge Navarro : « Mon idole ? Un mix entre Marc, Jorge et Valentino »

À l'occasion du Grand Prix de San Marino, nous avons eu la chance de pouvoir nous entretenir avec Jorge Navarro, pilote Estrella Galicia 0.0 Moto3.

Auteur de quatre podiums cette saison dont une magnifique victoire à Catalunya, Jorge Navarro occupe pour le moment la deuxième place au Championnat du Monde Moto3 derrière Brad Binder.

Valentin Danis : Comment se porte ta blessure ? Est-ce que tu te sens mieux ?

Articles similaires

Jorge Navarro : Ça va mieux de jour en jour mais après une telle fracture (tibia et péroné), il faut beaucoup de repos. Ma fissure se résorbe bien et nous faisons notre possible pour que ça aille dans ce sens. Je ne ressens pas vraiment une forte douleur.

V.D : Penses-tu pouvoir être de retour sur le podium ce week-end à Misano et même viser la victoire ?

J.N. : OUI !

V.D : Brad Binder a beaucoup de points d’avance en tête du Championnat du Monde Moto3. Est-ce possible de l’empêcher d’être titré ?

J.N. : Sincèrement, je pense que non. Après tous nos problèmes, les choses sont ce qu’elles sont et on a 68 points de retard sur Brad. Tout ce que je peux faire maintenant, c’est d’être le plus rapide sur la piste et on verra ce qu’il se passera course après course mais je vais essayer de l’en empêcher.

V.D : Es-tu satisfait de ta saison jusqu’à présent ?

J.N. : Ha c’est une bonne question… Pour être honnête, cette saison est assez difficile pour moi car dès le début on était très fort mais nous avons connu des problèmes. Ma blessure a été capitale cette année. Je peux quand même être content de moi puisque je me suis toujours donné à 100% sur la piste.

V.D : Quels sont tes ambitions la saison prochaine en Moto2 avec Gresini ?

J.N. : Je veux d’abord en apprendre le plus possible sur le pilotage et le comportement de la moto. C’est la catégorie la plus difficile du Championnat du Monde et je vais devoir m’adapter à cela. Les adversaires seront différents de ceux que j’ai l’habitude d’affronter en Moto3 donc ça sera tout un apprentissage. Donner le meilleur de moi toute l’année en réalisant de bons résultats est primordial pour moi.

© Estrella Galicia 0.0
© Estrella Galicia 0.0

V.D : Est-ce que le titre de Rookie of the year en fin de saison est un objectif ?

J.N. : Clairement oui, ça sera une bonne source de motivation pour ma première saison en Moto2.

V.D : Si tu n’es pas champion cette année, est-ce que ça sera un regret ?

J.N. : Bien évidemment. Je pense que c’est l’objectif de plusieurs pilotes de devenir Champion du Monde. Si tu penses pouvoir l’être et que tu ne l’es pas alors que tu t’es donné à fond, c’est une bonne leçon pour le devenir la prochaine fois.

V.D : Tu as remporté ton premier Grand Prix cette saison à Catalunya, raconte moi comment l’as-tu vécu ?

J.N. : C’était un moment magique, clairement le meilleur moment de ma carrière. Avec ce qu’il s’est passé avec Luis Salom, le Grand Prix était bizarre. Je pense avoir bien géré la situation malgré tout surtout qu’il y avait beaucoup de fans présent. Avec tous cela, j’ai su tout donner le week-end pour aller chercher ma première victoire en Grand Prix.

V.D : Si tu n’avais pas été pilote moto, qu’aurais-tu fait ?

J.N. : Je ne sais pas du tout. Je suis sportif et j’aime ça donc j’aurai pratiqué un autre sport. J’aime le football, le tennis, courir et le vélo. J’aurai surement fait un de ces sports là.

V.D : Quel est ton idole en MotoGP ?

J.N. : Mon idole serait un mix entre les trois meilleurs pilotes au monde à savoir Marc Marquez, Jorge Lorenzo et Valentino Rossi. Une combinaison entre ses pilotes donnerait quelqu’un de parfait.

V.D : Penses-tu pouvoir rouler avec eux un jour ?

J.N. : Mon but est de devenir un pilote MotoGP plus tard. Pour rouler avec Valentino ça sera difficile car il est déjà plus vieux tandis que Marc et Jorge seront surement encore là.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page