Barry Baltus, seulement douze ans, a déjà un beau palmarès à son actif. Aidé par Zelos, le jeune pilote belge a rejoint le team Ajo Motosport Academy en 2016. Le team avec lequel Brad Binder ou encore Johann Zarco ont été Champion du Monde en Moto2 et Moto3.

La saison dernière, le pilote de Héron a terminé à une très belle 3ème place au championnat d’Espagne Pré-Moto 3, agrémenté d’une victoire en fin de saison à Navarra. Barry était le plus jeune de ce championnat, il est le seul pilote étranger dans les 9 premiers !

En février, Barry a été invité par Valentino Rossi au ranch pour participer au « 100km dei Campioni » accompagné de Xavier Simeon, Nicolas Charlier et Fred Fiorentino ; il a pu rencontrer de nombreux pilotes des différents championnats du monde. Le jeune Belge a malheureusement chuté le samedi, résultat : l’humérus cassé.

Après des semaines de repos, Barry vient de retrouver sa moto pour la saison 2017 sur le circuit de Calafat. Malgré la gêne au bras dû à sa blessure, il poursuit l’adaptation en accumulant les tours et a déjà amélioré son temps de l’an dernier de plus d’une seconde !

En janvier, nos confrères de l’Avenir de Liège lui ont demandé qu’elles étaient ses ambitions pour cette nouvelle saison. Barry a été clair : « Je veux être champion! » et pour cela il se donne les moyens. Grâce aux cours d’anglais, Barry peut désormais plus facilement communiquer avec ses mécaniciens. « Au départ, je ne comprenais rien de ce qu’ils me disaient et je n’arrivais pas à leur donner des retours sur mes sensations, ce qui posait vraiment problème. Maintenant, ça va mieux, mais ce n’est pas encore parfait.» Une fois l’école terminée, alors que les autres enfants de son âge s’amusent, Barry, lui, travaille sur sa condition physique ou directement sur la moto.

SUR LE MÊME SUJET :
Canet domine à Austin !

Barry s’est déjà fait un nom dans le monde de la moto, et en Belgique on le sait, il va falloir le tenir à l’œil et ce n’est pas Bernard Ansiau, mécanicien belge de Valentino Rossi, qui dira le contraire :  «On surveille Barry Baltus de près car il a un talent indéniable. Mais il est encore jeune et a encore beaucoup à apprendre. Même s’il bosse beaucoup, il est surtout important à son âge qu’il prenne beaucoup de plaisir. C’est le maître mot de son apprentissage. »

La saison 2017 promet d’être belle pour Barry Baltus et c’est tout ce qu’on lui souhaite ! Actu-moteur ne manquera pas de vous informer des performances du jeune prodige belge.