En Région Bruxelloise, d'ici quelques mois, la taxe de circulation pourrait être jusqu'à six fois supérieure pour un moteur diesel par rapport à un essence.

Il semblerait que vous utilisez un bloqueur de publicités.
Aidez-nous à faire évoluer le site en le désactivant. Merci pour votre aide !

En effet, nos confrères de La Libre se sont procurés un rapport définitif des « experts » chargés de la réforme de la fiscalité automobile pour la Région Bruxelloise.

Dans ce document constitué d’une bonne centaine de pages, ces personnes proposeraient de repenser la manière de calculer la taxe de mise en circulation, actuellement calculée sur le simple critère de la puissance d’un véhicule. La nouvelle version du calcul devrait prendre compte la norme européenne du moteur, du type de carburant et, pour finir, des émissions de CO2.

Dans le même temps, la taxe de circulation annuelle devrait être mise à jour. A titre d’exemple, un véhicule Diesel Euro6 devrait se faire taxer annuellement à hauteur de 300 euros. Dans le même temps, une motorisation similaire en essence devrait être tarifiée à 50 euros. Rouler avec un véhicule diesel pourrait donc coûter jusqu’à six fois plus cher au niveau des taxes…

Reste à voir si cette réforme sera appliquée.