Deux frères partageant le même sang et une passion commune pour la pneumatique créent le pneu Michelin. Bien que 1889 soit l’année de naissance de la marque, il faut remonter loin dans le temps pour en connaître la genèse. Cet article a pour objectif de faire vivre l’histoire d’une des marques les plus connues dans le monde des pneus.

Il semblerait que vous utilisez un bloqueur de publicités.
Aidez-nous à faire évoluer le site en le désactivant. Merci pour votre aide !

Le mariage par lequel tout commence

En 1829, Nicolas-Édouard Daubrée prend pour épouse Elizabeth Pugh Barker, une Écossaise née dans une famille noble. La famille ne s’y oppose pas et consent à ce que la descendance de Mactinsosh s’allie aux Daubrée. Quelques années avant, Mactinsosh avait découvert la solvabilité du caoutchouc combiné à la benzine. Avec cette découverte, le pneu Michelin changera le cours du temps, mais Mactinsosh l’ignorait jusque-là… Des années après, le caoutchouc est utilisé pour la fabrication de balles pour les enfants. Et c’est là que débute l’histoire !

L’innovation

Les cousins Aristide Barbier et Édouard Daubrée constatent le succès du caoutchouc. Ils décident alors de créer une petite société spécialisée dans les machines agricoles et les balles en caoutchouc. Ils montent ensemble leur entreprise à Clermont-Ferrand. Mais l’activité ne prospérait pas et les clients n’étaient pas légion. Il fallait innover.

Et l’innovation ne tarda pas à venir. En effet, en 1840, avant même l’apparition du premier pneu Michelin, le procédé de vulcanisation par Goodyear vit le jour.

Le pneu Dunlop qui fait réfléchir !

En 1891, un cycliste fait une halte à l’usine Michelin pour réparer la crevaison de son pneu Dunlop. Mais à cette époque, la réparation d’une crevaison prend trois heures et une nuit de séchage ! Édouard Michelin décide alors, pour changer des habitudes, de mettre en place un pneumatique réparable en 15 minutes. Très vite, le premier brevet est déposé sur les pneus démontables le 18 juin. Pourtant même avec le brevet, il fallait faire ses preuves.

Le déclic en faveur du pneu Michelin

1991 est l’année de révolution pour le fabricant en passe de devenir une marque légendaire. Au cours de cette année, Charles Terront, un cycliste, remporte la course Paris-Brest-Paris. Il doit en partie sa victoire aux pneus placés à son vélo. Le fait ne passe pas anodin et séduit de plus en plus de monde. Michelin allait pouvoir enfin étendre ses tentacules vers l’extérieur. L’accessoiriste Boyriven lui en donne la possibilité.

Quatre années après, les Michelin décident d’apporter une touche nouvelle à leur joyau. Ils équipent pour la première fois une automobile à partir de pneus conçus chez eux : le pneu Michelin. En 1892, les pneumatiques auvergnats atteignent entièrement l’extérieur et rencontrent un franc succès.

Bibendum entre en scène

Un jour de l’année 1894, Édouard Michelin voit un empilement de plusieurs pneus collés les uns aux autres et évoquant l’idée d’un homme. Il s’en inspire et sollicite, avec son frère, plusieurs dessinateurs pour réaliser la publicité en se concentrant sur l’idée. La meilleure publicité doit représenter les idéaux des Michelin tout en gardant l’originalité.

De tout le lot de dessinateurs, seulement un parvient à séduire les concepteurs. Il réussit à combler leurs attentes grâce à Bibendum qui deviendra l’image du pneu Michelin. Le nom de son créateur n’est autre que Marius Rossilon encore connu sous le nom de O’Galop.

Michelin X ou le pneu radial

La famille de pneumatique Michelin s’agrandit avec la sortie d’une nouvelle génération de pneus. Après avoir acquis le brevet relatif à cette génération mieux connue sous le nom de Michelin X, les créateurs en font une commercialisation dès 1949.

Le palmarès des pneumatiques Michelin

Les Michelin entrent en partenariat avec des concessionnaires automobiles et reçoivent beaucoup de trophées avec à la clé un gros contrat. Il s’agit du :

  • Grand Prix du Brésil remporté par le pneu Michelin aux côtés de Ferrari
  • Titre pilote et constructeur décroché avec Ferrari en Formule 1
  • Contrat de 1,7 milliard de dollars conclu avec le Pentagone : Michelin y touche son plus haut niveau historique à 102,54 €.

Et la légende continue, pour connaître les dernières nouveautés en pneu Michelin rendez-vous sur Gataka.fr !