Le groupe Jaguar Land Rover a mis au point, en partenariat avec l'université de Glasgow, un volant sensoriel, qui est capable de chauffer ou de refroidir presque instantanément pour avertir le conducteur d'un danger ou d'une nouvelle étape dans un déplacement.

Beaucoup de constructeurs utilisent désormais le volant pour faire passer des alertes aux conducteurs. Parmi les méthodes les plus répandues, nous remarquons, par exemple, le volant qui se met à vibrer en cas d’écartement soudain d’une trajectoire.

Ici, le groupe Jaguar Land Rover a mis au point, avec l’université de Glasgow, un volant sensoriel, capable de chauffer ou de refroidir presque instantanément, dans le but d’avertir le conducteur de plusieurs cas de figure.

A titre d’exemple, lors d’un déplacement avec GPS, le volant pourra faire chauffer le côté du volant dans le sens où la voiture devra prendre une sortie ou un virage. Le volant pourra également refroidir pour alerter un point d’intérêt. Il sera également connecté aux différents capteurs de sécurité, de façon à alerter rapidement un conducteur d’une vitesse trop élevée ou de l’apparition d’un obstacle sur la voie.

Le volant pourra subir des variations de température de l’ordre de six degrés. Cela devrait être suffisant, d’après le constructeur, pour faire réagir le conducteur.