Dans le cadre d'une mise à jour de son système taxatoire, le gouvernement français va encore procéder à de grosses modifications au niveau du malus imposé aux véhicules les plus "polluants".

Mauvaise nouvelle pour le portefeuille des français : le malus écologique imposé aux véhicules jugés polluants sera encore modifié, d’ici le deuxième trimestre de l’année 2020.

En effet, le seuil d’activation du malus, fixé actuellement à 117g/km, passera à 110 g/km. En parallèle, le barème pourra presque tripler au niveau du tarif. A titre d’exemple, un véhicule émettant 140g/km passera d’un malus de 690 euros à… 1901 euros.

Dans le même temps, les véhicules électriques connaitront une revalorisation à hauteur de 50%.