S'abonner
Après le radar de vitesse ou le radar de son, la ville de Marseille teste actuellement un radar visant à mesurer le niveau de pollution des véhicules.

Alors que certains pays commencent à s’équiper de radars mesurant le son des véhicules, la ville de Marseille teste actuellement des radars de pollution, visant à contrôler les émissions polluantes des véhicules.

Si ce radar n’a pas pour but actuellement d’assigner un taux de pollution à chaque véhicule immatriculé, l’association 40 millions d’automobilistes espère que cet outil ne sera pas prochainement utilisé comme nouveau système de répression.

Dans les faits, ce système mesure actuellement les émissions de chaque véhicule contrôlé, et indique ensuite sur un panneau le niveau de pollution du véhicule en question, sous forme de smiley. Le radar est également en mesure de calculer la vitesse de passage et le niveau d’accélération.

SUGGESTION :  France : Le plafond du malus éco va disparaitre !

L’association citée plus haut craint également que les données récoltées puissent servir à mettre à jour la base de données Crit’Air, ainsi que les jours de restrictions de circulation.