S'abonner

Le gouvernement français a une fois de plus décidé de compliquer le calcul de l’éco malus en annonçant l’arrivée d’un second barème. Dans les grandes lignes, un barème sera dédié aux véhicules affichant des chiffres d’homologation NEDC, tandis que l’autre se concentrera sur les chiffres de la norme WLTP, qui concernent les véhicules neufs. Cette dernière norme a été développée de façon à rendre les chiffres annoncés comme étant plus proches de la réalité, grâce à des tests menés de manière indépendante et sur base de critères réalistes.

Initialement annoncé pour le mois de juillet 2020, le barème WLTP entrera malheureusement en vigueur le 1er mars 2020. Toutefois, si le malus écologique NEDC se déclenchera à partir de 110gr/km, le malus sous norme WLTP n’interviendra qu’au dessus de 138 gr/km. Passé ce seuil, il faudra au minimum s’acquitter d’un malus de 50 euros. Ce montant grimpera à 210€ pour 145gr/km, 983€ pour 160gr/km et 12.500€ pour tous les véhicules dépassant les 200 gr/km.

SUGGESTION :  L'OBFCM sera imposé par l'Union Européenne dès 2020

Reste à préciser que les malus doivent être acquittés à la livraison du véhicule, et non pas à la commande.