Actualité

Augmentation de puissance d’un véhicule : Les avantages et inconvénients

S'abonner

BLOQUEUR DE PUBLICITE

Notre site tire ses uniques revenus de la publicité. En bloquant ces dernières, affichées pour ne pas gêner votre expérience, vous nous empêchez de développer notre entreprise. Nous vous serions reconnaissants de bien vouloir désactiver votre bloqueur pour notre site.

Qui n’a jamais été tenté de profiter des avancées technologiques des voitures récentes pour ajouter une poignée de chevaux à son véhicule personnel ? Il faut dire qu’à l’heure actuelle, il est devenu aisé de trouver un prestataire effectuant ce type de travaux. Reste à déceler les bons et les… moins bons, ainsi qu’à faire la balance des avantages et des risques encourus.

Ce n’est un secret pour personne. A l’heure actuelle, un véhicule peut-être décliné en plusieurs niveaux de puissance chez le constructeur, sans pour autant être équipé d’un autre moteur. En s’offrant les services d’un préparateur, il est dès lors possible de faire sauter les brides fiscales installées par les constructeurs, de façon à réduire les taxes des véhicules en fonction des marchés, ou simplement de s’offrir la même puissance que la version située plus haut dans la gamme.

Pour parvenir à obtenir un gain de puissance, l’opérateur doit travailler sur le calculateur du moteur, en modifiant de nombreux paramètres, qui vont permettre de récupérer quelques chevaux. Les gains peuvent toutefois varier fortement en fonction du type de moteur et de carburant. Bien entendu, il est également possible de coupler cette nouvelle cartographie à des pièces plus performantes, pour affiner le résultat final.

Les avantages

Les avantages sont multiples. Sans surprise, le véhicule délivre de meilleures performances, grâce à une puissance et à un couple en augmentation. Cela peut même se traduire par une réduction de la consommation de carburant. En dehors de l’aspect purement technique, cela permet également de ne pas avoir à s’acquitter de taxes plus élevées en achetant directement un modèle plus puissant d’origine. En parallèle, l’obtention d’un gain de puissance et de couple permet de gagner quelques points en agrément de conduite et en confort. Le véhicule se montre globalement plus à l’aise dans toutes les situations.

Les risques

Néanmoins, la reprogrammation engendre inévitablement l’apparition de risques plus ou moins importants. Pour commencer, le fait de manipuler les données d’un calculateur peut laisser des traces, visibles par le concessionnaire, voire directement par le constructeur. Sans surprise, cela peut donc engendrer la suppression de la garantie du véhicule.

Dans le même temps, une cartographie mise en place par une personne peu scrupuleuse peut découler sur l’arrivée de pannes, allant du simple défaut moteur, à la casse du bloc ou du turbo, par exemple. Dans le cas d’une préparation plus poussée, en vue d’un usage intensif du véhicule, l’optimisation peut également réduire la durée de vie du moteur.

SUGGESTION :  Salon de Bruxelles : Plus de 500.000 entrées

En fonction de la compagnie d’assurance choisie par le conducteur désireux de reprogrammer son véhicule, il est également primordial de lui signaler toute modification concernant sa puissance. En effet, les conséquences d’un accident pourront être démultipliées en cas de découverte d’une optimisation de la puissance du véhicule non déclarée.

Quelles méthodes pour cartographier un moteur ?

La première méthode consiste à se rendre chez un professionnel, qui passera une première fois le véhicule sur un banc de puissance afin d’en obtenir des données concernant sa puissance avant modification. A partir de ce moment, l’opérateur va injecter une nouvelle version du logiciel intégré au calculateur dédié au moteur. Il convient généralement d’effectuer un second passage sur le banc afin d’obtenir les courbes de puissance après optimisation. Cela s’avère très utile pour connaître la puissance exacte du moteur, en tenant compte que de nombreux modèles affichent souvent une puissance inférieure à celle annoncée par les constructeurs.

Deuxième solution, plus simple : l’installation d’un boitier additionnel. Celui-ci va modifier les valeurs transmises au calculateur par différents capteurs liés aux composants du moteur, afin d’optimiser l’injection de carburant ou encore la pression de suralimentation. Si cette solution a pour principal avantage d’être totalement “plug and play”, elle n’offre toutefois pas le même rendement qu’une cartographie directement injectée dans le calculateur. De très bonnes entreprises, telles que Racechip, proposent néanmoins des solutions très simples à installer et éprouvées en terme de fiabilité. Bénéficiez d’ailleurs d’un code promo Racechip ici.

En plus d’être simple à installer, la solution proposée par l’entreprise allemande permet de modifier le véhicule attitré au boiter, de manière à ne pas avoir à racheter un nouveau boitier en cas de changement de véhicule.

Vous l’aurez compris, l’optimisation de moteur permet souvent de donner une seconde jeunesse à un véhicule. Il est toutefois vivement recommandé d’effectuer cette opération dans les “règles de l’art” pour éviter de coûteux ennuis par la suite.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer