Actualité

France : Bientôt une nouvelle taxe pour les véhicules importés ?

BLOQUEUR DE PUBLICITE

Notre site tire ses uniques revenus de la publicité. En bloquant ces dernières, affichées pour ne pas gêner votre expérience, vous nous empêchez de développer notre entreprise. Nous vous serions reconnaissants de bien vouloir désactiver votre bloqueur pour notre site.
Cette année, le gouvernement français a décidé de durcir la tarification du malus écologique, de façon à encourager les automobilistes à opter pour de petites motorisations thermiques, hybrides ou électriques. Aujourd'hui, nous apprenons qu'une taxe sur l'importation pourrait être mise en place très prochainement.

Prochainement, le gouvernement français instaurera une nouvelle tarification de son malus écologique, sur base des normes WLTP. Ce même gouvernement sera dès lors en mesure de différencier des véhicules destinés au marché français de ceux vendus ailleurs en Europe.

Cette différence se remarquera à la mise en place d’un certificat de conformité électronique pour les véhicules français. D’après la fédération nationale des artisans de l’automobile, cette nouvelle mesure permettra au gouvernement de lourdement taxer les véhicules issus du marché intra-communautaire. A titre d’exemple, la FNA évoque un Renault Kadjar dCi de 115 chevaux, émettant 135 grammes de CO2 par kilomètre parcouru. Si un modèle initialement assemblé pour le marché français ne devra pas s’acquitter d’un malus écologique, un même exemplaire, importé de Belgique, par exemple, devra s’acquitter d’une taxe de 3.125€.

Une exceptionnelle Ferrari 250GTO à vendre

Le calcul se basera apparemment sur la puissance fiscale du véhicule, avec un montant forfaitaire. Dans un communiqué, la fédération s’indigne en rappelant que deux véhicules identiques ne seront pas taxés de la même manière, en fonction de leur marché initial…

Une nouvelle preuve flagrante de manque de clarté au sein de l’Union Européenne.

S'abonner
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer