Actualité

5 bonnes raisons de louer un scooter ou une moto à Paris et en Île-de-France

Après un long confinement, les activités reprennent lentement depuis quelques semaines. Mais les habitudes ont changé et les Parisiens semblent peu enclins à reprendre les transports en commun pour le moment. Beaucoup ont ressorti leur vélo pour se rendre à leur travail. D’autres ont préféré louer des scooters et des motos pour circuler plus facilement en ville. Voici 5 bonnes raisons de passer ou repasser aux deux roues en cette période.

Les scooters et les motos : une solution d’appoint pour gagner du temps

L’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme de la région Île-de-France a révélé que 60 % des utilisateurs de deux roues ont entre 30 ans et 50 ans. Ils appartiennent à la population active et ont choisi les motos et les scooters pour la facilité de circulation qu’ils procurent. C’est d’ailleurs ce que confirment les loueurs professionnels comme Club Scooter Location à Paris, une agence de location de scooters. Beaucoup de leurs clients sont des professionnels en déplacement dans la capitale.

Certaines personnes de passage louent des scooters ou des motos puisque cela représente le moyen de déplacement en ville le plus économique. Mais beaucoup privilégient aussi les deux roues pour éviter de perdre leur temps dans la circulation congestionnée durant les heures de pointe.

Louer un scooter pour avoir un véhicule de remplacement pas cher

Par ailleurs, la location de deux roues s’avère aussi une solution d’appoint idéale pour les conducteurs qui ont besoin d’un véhicule de remplacement économique. En effet, un scooter consomme en moyenne 3L de carburant aux 100 km et les plus grosses cylindrées sont légèrement au-dessus de cette consommation. Alors, un conducteur qui veut économiser en vue de réparer sa voiture, par exemple, choisira un scooter comme moyen de locomotion.

D’autres raisons peuvent pousser les automobilistes à louer des deux roues. Il s’agit peut-être de remplacer temporairement un véhicule vendu ou volé. Par ailleurs, ceux qui ont subi une suspension de permis de conduire se tournent volontiers vers les scooters pour circuler en ville. Effectivement, les véhicules de ce type en dessous de 50 cc ne requièrent pas de permis.

La location de deux roues pour découvrir Paris et ses alentours à son rythme

Les vacanciers de passage à Paris affectionnent aussi particulièrement la location de motos. Il s’agit d’une autre manière originale de découvrir la ville en logeant la Seine, par exemple. Les itinéraires de cyclotourisme à Paris sont nombreux pour ceux qui veulent apprécier les charmes de la cité sans se fatiguer.

En deux jours maximum, les touristes en moto auront fini le tour des incontournables : l’Hôtel de Ville, le Louvre, l’avenue des Champs-Élysées et la tour Eiffel. Ils pourront peut-être continuer par la Place de la Bastille, Montmartre, la place de la Concorde, la tour Montparnasse, etc. Mais rouler en moto permet surtout de s’aventurer dans les artères parisiennes à son rythme, à la découverte des autres sites touristiques en périphérie de la Capitale.

Circuler malin en ville en louant une moto ou un scooter

Généralement, les scooters profitent de leur petit gabarit pour se frayer leur chemin facilement dans les bouchons. Les deux roues l’emportent face aux automobiles dès qu’il s’agit de se déplacer rapidement dans une zone à forte densité de circulation.

BAC dévoile le Mono R : 340 ch pour 555kg !

Et la bataille est encore gagnée d’avance quand vient le moment de se garer. En effet, il est de loin plus facile de garer sa moto que sa voiture dans les rues parisiennes. De plus, le stationnement des deux roues est encore gratuit pour le moment, ce qui induit des économies supplémentaires en perspective. On compte actuellement 50 000 emplacements réservés aux motos et scooters dans la ville de Paris.

Rouler à moto en ville, un geste plus écolo

Les agences de location disposent généralement de motos et de scooters récents autorisés à circuler dans les Zones de Circulation Restreinte (ZCR). Effectivement, les deux roues en location actuellement à Paris bénéficient pour la plupart du sticker Crit’Air 1 ou 2. Ils ne sont donc pas soumis aux contraintes qui sont imposées aux véhicules à moteur mis en circulation avant 2000.

En d’autres termes, depuis 2016, seuls les véhicules à moteur « propre » peuvent accéder à Paris intra-muros. Les contrevenants sont passibles d’une amende de 135 euros. D’autre part, on assiste aujourd’hui à la multiplication des scooters électriques proposés à la location dans la capitale. Ils sont classés E et peuvent aussi circuler librement dans les ZCR.

Astuces et bonnes pratiques pour circuler à moto en toute sécurité à Paris

Si vous envisagez de louer un scooter ou une moto, empruntez de préférence les itinéraires dont vous avez l’habitude. Sinon, une reconnaissance en dehors des heures de grande circulation s’impose. En effet, pour éviter les mauvaises surprises, repérez à l’avance les panneaux de signalisation et les marquages au sol. Faites aussi l’inventaire des potentiels parkings pour deux roues sur votre itinéraire.

Et si vous devez rouler sur le périphérique, identifiez d’avance les sorties et les bretelles que vous devrez emprunter. Pour cela, comptez parmi votre équipement de motard un GPS portable. Vous pourrez non seulement y enregistrer l’itinéraire de votre choix, mais aussi y recourir si jamais vous vous perdez.

Autre accessoire indispensable, pensez à prendre un kit mains libres pour téléphoner en toute sécurité sur votre moto. Aussi, n’oubliez pas de faire l’inventaire des équipements obligatoires en termes de sécurité, notamment le casque et les gants. Privilégiez toujours les vêtements pourvus de bandes rétro-réfléchissantes même si vous planifiez de rouler uniquement de jour. En effet, en cas d’imprévus, vous pourrez continuer à rouler même la nuit.

D’ailleurs, surveillez attentivement la météo si vous voulez circuler à moto en toute sécurité. En cas de pluie, arrêtez-vous et abritez-vous si possible. Sinon, réduisez votre allure autant que possible. Rappelez-vous que la pluie est source de multiples dangers pour les conducteurs de deux-roues. Elle diminue la vision et empêche de réagir efficacement face aux aléas de la circulation. De plus, même une fine averse rendra la chaussée glissante et doublera la distance de freinage nécessaire.

En dernier lieu, observez la courtoisie en tout temps car circuler en moto ou en scooter est un art de vivre.

S'abonner
Via
Contenu sponsorisé
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer