Actualité

Combien coûtent des plaques WW ?

Vous avez déjà probablement croisé des véhicules avec des plaques WW. Ces plaques correspondent à une immatriculation provisoire qui est directement délivrée par la préfecture. C’est une mesure temporaire, le temps d’immatriculer un véhicule comme il se doit. Comment obtenir une immatriculation provisoire ? Quels tarifs pour les plaques WW ? Le point dans cet article;

Qu’est-ce qu’un certificat d’immatriculation WW ?

Lorsque vous êtes le propriétaire d’un véhicule, vous devez absolument posséder une carte grise. Toutefois, son délai d’obtention peut parfois être long, ce qui vous oblige à vous tourner vers un certificat d’immatriculation connu sous le nom de carte grise WW. Plusieurs raisons peuvent vous amener à utiliser ce dispositif.

Ainsi, en tant que propriétaire du véhicule, vous avez entamé des démarches pour obtenir votre carte grise pour un véhicule acheté dans un pays étranger. Pour rouler sur le territoire français, un certificat provisoire est ainsi délivré, ce qui représente la majorité des demandes.

De ce fait, obtenir un CPI WW nécessite la réalisation de démarches auprès d’un professionnel de l’immatriculation habilité. Mais si son utilisation est prévue dans un pays étranger, le propriétaire n’est pas obligé de poursuivre l’immatriculation en France puisque le véhicule sera exporté. Il fait donc la demande d’une carte grise WW.

Enfin, la dernière situation concerne une voiture qui ne peut pas être immatriculée en raison de la nécessité de travaux mécaniques. Il s’agit de véhicules achetés à des fins de carrossage.

Quel est l’intérêt d’un certificat provisoire d’immatriculation ?

Indéniablement lorsque l’on se penche sur l’utilité d’un tel dispositif, le côté pratique ressort systématiquement. Plutôt que de vous lancer dans une procédure administrative pouvant parfois être longue, il est préférable de se tourner vers un certificat provisoire d’immatriculation pour utiliser le véhicule beaucoup plus rapidement.

En attendant la carte grise définitive, la personne peut se déplacer avec sans aucune contrainte, même lorsqu’il s’agit de rouler dans un pays étranger. De plus, il n’y a pas de système de double paiement, car le certificat provisoire d’immatriculation possède une gratuité partielle. Autre avantage, les formalités et les différents documents justificatifs sont beaucoup moins contraignants que dans le cas d’une carte grise définitive. Le résultat se traduit immédiatement par l’obtention d’un certificat provisoire d’immatriculation dans un délai relativement court.

Comment obtenir un certificat provisoire d’immatriculation ?

La démarche reste identique à l’obtention d’une carte grise, car il faut dans un premier temps lancer cette procédure pour obtenir une carte grise provisoire. Cependant, si le véhicule est destiné à être exporté, vous n’êtes pas obligé de commencer toutes les formalités définies pour son obtention.

Dans le cas contraire, il faudra obligatoirement lancer une procédure d’obtention de carte grise définitive pour obtenir un WW provisoire. De ce fait, il faudra vous rendre dans une préfecture en vous munissant de tous les documents liés à la voiture afin de prouver que vous en êtes bien le propriétaire. N’oubliez pas non plus de prendre votre carte d’identité sous peine de refaire un aller-retour à la préfecture. Tous ces éléments réunis vous permettront d’obtenir rapidement ce précieux document.

Les documents nécessaires pour obtenir un CPI WW

Avant de vous présenter à la préfecture, il est nécessaire de vérifier que vous disposez de toutes les pièces justificatives. Pour constituer votre dossier, il vous sera demandé l’ancienne carte grise si vous l’avez en votre possession, dans le cas contraire il faudra justifier votre achat avec une facture correspondant au véhicule.

Tous les documents d’achat que vous aurez en votre disposition constituent une pièce justificative indispensable. Si votre véhicule a été exporté, la carte grise étrangère vous sera également demandée en plus d’un document officiel des douanes prouvant que vous vous êtes acquitté des frais liés à l’exportation. En plus de ces différents documents, n’oubliez pas d’apporter une pièce d’identité en cours de validité, un justificatif de domicile datant de moins de six mois, la facture de la concession ou du contrat signé avec la précision du numéro de série du véhicule. En réunissant ces différents documents, vous allez pouvoir faire votre demande d’immatriculation en la complétant et en la signant.

Ne soyez pas surpris si une quittance fiscale propre à votre véhicule vous est demandée par l’administration. Si au cours de votre demande de carte grise définitive vous souhaitez bénéficier d’une carte grise provisoire, un justificatif supplémentaire vous sera demandé pour rouler sur le territoire français. Il s’agit de l’assurance automobile qui est obligatoire. Une fois ces différents documents déposés auprès de la préfecture sélectionnée, votre demande sera étudiée dans les plus brefs délais afin d’obtenir une carte grise provisoire et bien évidemment une plaque d’immatriculation WW pour que vous puissiez vous déplacer en toute légalité.

Certificat d’immatriculation WW : quels tarifs ?

La question du prix ne peut bien évidemment pas être éludée. Le CPI WW est établi sur la base d’un cheval fiscal, mais ce prix varie d’une région à l’autre. Il faudra également compter quatre euros de frais de dossier supplémentaire auxquels s’ajouteront les frais additionnels si vous décidez de passer par un service en ligne. Il faudra compter environ 30 à 40 € ce qui reste parfaitement raisonnable, car la durée de validité d’une carte grise provisoire est de deux mois. Si vous avez besoin d’un délai supplémentaire, sachez qu’il est possible d’effectuer une reconduction tacite sans la nécessité de fournir des justifications supplémentaires. Cela vous permet au final d’avoir une carte grise provisoire pour un délai total de quatre mois.

Bien qu’initialement le certificat WW autorise à rouler uniquement en France, la législation européenne a adapté cette mesure afin de permettre de rouler provisoirement dans l’ensemble des pays de l’Union européenne.

Vous connaissez désormais les diverses démarches liées à l’obtention d’une immatriculation provisoire. Il est important de respecter toutes ces étapes afin d’utiliser le véhicule en toute légalité. De plus, il est nécessaire de bien vérifier l’ensemble des documents nécessaires en vue de la constitution du dossier.

S'abonner
Source
Contenu sponsorisé
Bouton retour en haut de la page