Actualité

Belgique : la déductibilité des utilitaires thermiques sera revue à la baisse

Dans sa chasse contre les véhicules thermiques, le gouvernement belge s'est attaqué tout récemment à la grosse niche des utilitaires. D'ici 2026, leur déductibilité, pour les modèles thermiques et hybrides sera réduite de 50%.

En parallèle à son objectif de supprimer toutes les voitures thermiques du parc de voitures de société d’ici 2026, le gouvernement belge s’est aussi attaqué aux utilitaires. En outre, tout sera fait pour décourager les indépendants et grosses entreprises d’investir dans des utilitaires thermiques, même dotés d’une hybridation. D’ici 2026, la déductibilité des utilitaires thermiques sera ainsi réduite à 50%, contre 100% actuellement.

Si de nombreuses solutions commencent à arriver sur le marché pour les camionnettes électriques, le segment qui devrait le plus souffrir sera celui des pick-up, très compliqués à électrifier de par leur architecture.

Sans réelle surprise, cette nouveauté dans la fiscalité automobile impactera négativement les petites et moyennes entreprises, avec un coût d’achat bien plus élevé pour un véhicule électrique. Pour la voiture particulière acquise sous le couvert d’une entreprise, cette diminution de l’avantage fiscal entamera sa chute dès le premier janvier 2023, et concernera toujours les véhicules thermiques et hybrides achetés après cette date. Pour 2026, tous les véhicules de société neufs devront être alimentés à l’électricité uniquement pour prétendre à une déduction fiscale.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page