Actualité

Salon : InterClassics Brussels 2016

L'interclassics prend place au Heysel du 18 au 20 novembre prochain et entamera ainsi sa 2e édition à Bruxelles. Considéré comme l'un des salons de voiture de collection les plus réputés d'Europe, il mettra cette année les Microcars et les légendes de Spa-Francorchamps à l'honneur.

A la recherche d’une Oldtimer, de pièces de rechange ou simple passionné aimant contempler ces anciennes silhouettes? Ce salon est souvent l’occasion d’entretenir les liens avec les automobiles d’autrefois. Parmi les nombreuse voitures mises en ventes, l’Interclassics Brussels mettra aussi à l’honneur deux thématiques.

Les légendes de Spa-Francorchamps
De nombreux pilotes de course considèrent le circuit de Spa-Francorchamps comme le plus beau du monde. Depuis le début des années vingt, Spa-Francorchamps peut se remémorer mille et une anecdotes héroïques. Au début, les pilotes couraient sur une piste en terre battue, au volant de leur engin infernal. Le circuit avait été pensé par des aristocrates de Liège, dans le triangle magique entre Francorchamps, Malmedy et Stavelot. En 1924 ont eu lieu pour la première fois les fameuses 24 heures de Francorchamps, un an après les 24 heures du Mans.
interclassics-brussels-legends-of-spa-francorchamps-fangioLa première grande épreuve à dimension internationale pour les monoplaces se déroula en 1925 lors du Grand Prix d’Europe. Sept voitures participèrent à cette épreuve. C’est Antonio Ascari, le célèbre pilote d’Alfa Roméo, qui remporta l’épreuve.

En 1939, la direction imagina un virage unique, illustrée sur la photo d’InterClassics Brussels 2016, appelée à raison « le Raidillon ». Les pilotes étaient obligés de couper le virage à très grande vitesse, ce qui ajouta au circuit un atout clairement visé par la direction : faire de Spa-Francorchamps l’un des circuits les plus rapides d’Europe. Le virage est en effet célèbre dans le monde entier et les pilotes l’adorent.

Pendant InterClassics Brussels, ce thème sera mis en avant grâce à la présence environ de 20 voitures qui ont participé à l’histoire du circuit.

The Fascinating World of Microcars
Une voiturette est un véhicule motorisé historique (sa production s’est arrêtée en 1970), à 3 ou 4 roues et dont le moteur a une cylindrée de 600 cc au maximum. Les voiturettes les plus anciennes avaient souvent au maximum deux places assises et trois roues. La plupart de ces voitures ont été construites dans les années cinquante du siècle dernier et avaient pour nom « bubble car », « microcar » (principalement les exemplaires aux vitres bombées) ou simplement « petite voiture ». Les voiturettes ont été créées principalement pour des raisons économiques à une époque où l’essence ou les matériaux se faisaient rares. C’est surtout en Europe d’après la Seconde guerre mondiale que ces voiturettes ont connu leur heure de gloire. En Allemagne, ce sont les constructeurs d’avions tels Messerschmitt et Heinkel qui se sont risqués à la production de ces cockpits à trois roues, faute de pouvoir construire des avions. La légende raconte que c’est à partir d’un stock inutilisé de coupoles de cockpits qu’a été développée cette mini-voiture.

Très peu de modèles de voiturettes ont été construites en grand nombre (plus de 100.000 pièces) comme les Messerschmitt, les Goggomobil et les Isetta BMW. D’autres modèles ont été fabriqués par dizaines ou par centaines. Mais la plupart des 1500 modèles venant de 500 constructeurs ont été fabriqués en modèle unique ou en petit nombre. Un petit pourcentage de ces voiturettes ont survécu à l’usure du temps et sont bichonnées par leur propriétaire, affilié ou non à un club.

isetta-microcars
Interclassics Brussels 2016 du 18 au 20/10/2016
Brussels Expo, Place de Belgique 1, 1020 Bruxelles
www.interclassics.be

S'abonner
Bouton retour en haut de la page