Pour les 50 ans de la célèbre muscle car, Ford s'adapte aux normes européennes avec son nouveau millésime de Mustang, qui lui permet de traverser l'Atlantique pour débarquer chez nous. Le style de cette nouvelle génération se modernise mais garde les lignes de ses ancêtres.

Avec le statut de Pays le plus fan de la Ford Mustang à travers toute l’Europe, nous ne pouvions pas manquer de la tester. En effet, sur plus de 21.000 exemplaires vendus sur le continent, plus de 1600 ont été livrés dans notre petit royaume. Même si la plupart des Mustang vendues en Belgique sont motorisées par le fameux bloc 2.3 Ecoboost qui fait tant polémique auprès des puristes, nous avons décidé de nous forger notre première opinion sur base de la « vraie » ! Il est temps de démarrer le V8 et de partir tester cela.

ford mustang 2016 04 300x200 - Essai : Ford Mustang GT

La Mustang, c’est un mythe, et autant dire que quand nous avons aperçu la bête dans le parking de l’importateur, une certaine excitation s’est faite ressentir, surtout en apprenant qu’elle était équipée d’une boîte manuelle. Livrée dans une magnifique couleur rouge agrémentée de belles jantes 19” noires, « notre » Mustang a bel et bien tout pour plaire, du moins visuellement, pour l’instant.

ford mustang 2016 08 300x200 - Essai : Ford Mustang GT

Avec sa ligne toujours aussi musclée et racée, cette nouvelle génération de Mustang ne trahit pas nos attentes, avec un style similaire à celle d’antan, le Fastback de 1967. Le mythe évolue d’année en année, sans pour autant détériorer son image, sa philosophie et son histoire au profit d’une nouvelle clientèle. Ce nouveau millésime continue à faire frissonner les puristes avec son allure bodybuildée et son gros moulin. Et, pour notre plus grand plaisir, une déclinaison qui n’a pas subi les retombées du downsizing.

ford mustang 2016 09 300x200 - Essai : Ford Mustang GT

Une fois immergée dans la pony car, ses mensurations et son long capot strié nous annoncent directement la couleur. A bord, nous sommes bel et bien dans une Ricaine, malgré son implantation sur nos terres qui nécessitent des restrictions à la vue de certaines de nos routes… Des efforts ont également été faits sur la finition et l’assemblage, même si elle n’arrive toujours pas à la hauteur des standards proposés par ses cousines germaniques. A la vue de son tableau de bord, l’impression d’être dans une muscle car se fait totalement ressentir avec cette planche de bord digne d’un Boeing 747 et son atmosphère vintage. Afin de prendre son envol dans les meilleures conditions possibles, des baquets Recaro sont également disponibles en option, afin d’offrir un maintien remarquable et une position de conduite optimale.

ford mustang 2016 17 300x200 - Essai : Ford Mustang GT

Pour ce qui est de l’habitabilité, malgré ses 4.80 mètres de long, ses plus de 1.90 mètres de large et ses 4 places, elle n’en devient pas pour autant une familiale hors-pair. Les places arrières sont limitées avec une garde au toit amputée par la ligne plongeante du coupé et un espace aux genoux des moins flatteurs pour sa catégorie. Une personne d’un mètre quatre-vingt n’y sera pas à l’aise pour de longs trajets. Par contre, pour le pilote et son « co » pas de soucis à se faire, l’habitacle est spacieux et bénéficie de plusieurs espaces de rangement.

ford mustang 2016 11 300x200 - Essai : Ford Mustang GT

Plus efficace, plus puissante, plus légère que par le passé, cette nouvelle Mustang se perfectionne au fil des années et devient enfin une alternative crédible aux sportives européennes et nippones en termes de performances. Un coup de maître pour la firme américaine !

Pour contribuer à tous ces points, la Mustang bénéficie d’un différentiel à glissement limité, de suspensions sport ainsi que d’un kit de freinage Brembo très endurant. Un alliage d’atouts, qui accouplé à une boîte de vitesses bien étagée, une assise parfaite, et une direction précise, font d’elle une vraie sportive à caractère bien trempé.

ford mustang 2016 16 300x200 - Essai : Ford Mustang GT

Entièrement revu par rapport aux précédentes générations, le châssis du coupé lui confère un équilibre quasi parfait, qui limite les dérives des deux trains. Cela contribue grandement à l’aspect sécurisant de la muscle car et à son efficacité. Elle gagne énormément en agilité et peut aisément mettre n’importe quel conducteur en confiance. Heureusement, la brutalité est toujours au rendez-vous et les puristes y trouveront toujours leur compte.

Et si…

La Mustang était devenue la voiture puissante ayant le meilleur rapport qualité/prix/plaisir? Un seul regret : Le fait d’être en Belgique et d’être assommé par les diverses taxes… Chapeau bas, Messieurs les ingénieurs de chez Ford Performance.