La CLA Shooting Brake on la connait déjà bien, après avoir essayé la version « raisonnable » 220 CDI, puis la 250 4 Matic Sport. Nous avons donc décidé de tester pour vous la version extrême, tout droit sortie des ateliers AMG d’Affalterbach. Franchement, quel dur métier !

Notre site ne tire des profits que de la publicité, en échange d'un contenu de qualité et entièrement gratuit. Aidez-nous à évoluer en désactivant votre bloqueur de publicités pour notre site.

09Figurant parmi nos coups de coeur de cette année, la CLA 45 AMG ne pouvait que nous plaire davantage avec tous ses petits détails rajoutés. Kit carbone, phares au xénon directionnels, ligne d’échappements « AMG Performance », … Tout y est, et cela se ressent dans le prix, flirtant avec les 85.000 euros, surtout en comparaison à la concurrence qui propose des voitures équivalentes sur le plan des performances avec par exemple la BMW 340i Touring et l’Audi S4 Avant.

np_0038

L’intérieur, toujours aussi plastique, est cependant relevé de notes sportives bien appréciées. Les sièges baquets signés Recaro sont certainement pour beaucoup dans la réussite du cockpit. Le volant mélangeant le cuir et l’alcantara est également très agréable et rajoute une petite note « racing » à la voiture, tout comme les fonds de compteurs en carbone floqués d’un petit logo AMG.

La visibilité à bord reste par contre le gros problème de la CLA. Même un conducteur expérimenté ne refusera pas les multiples assistances au parking au risque de devoir changer régulièrement ses jantes. Bonne nouvelle à l’arrière, les baquets, étant beaucoup plus fins que les sièges classiques, permettent ainsi aux passagers de gagner quelques précieux centimètres au niveau des jambes, de quoi faciliter un peu les plus longs déplacements en famille. La garde au toit, même si plus grande que sur le modèle coupé, reste toutefois limite pour une personne dépassant le mètre 80.

Avec son châssis collé à la route, ses suspensions très fermes et les sièges baquet, ne vous attendez pas au confort de la Classe C précédemment essayée. Mon dos se souviendra de cet essai ! Maintenant, restons objectifs, Mercedes n’a jamais caché le fait que la CLA est à la base une voiture sportive, privilégiant le comportement de la voiture au confort.

Justement, en parlant comportement… Avec ses 360 chevaux, autant dire que cela décoiffe pas mal. Cependant, avec sa transmission 4Matic, il va falloir atteindre des vitesses peu raisonnables pour réellement s’amuser et sentir la limite de la voiture. Maladie connue de la CLA, la lame avant aime se frotter au bitume. Un achat donc à bien méditer en fonction des chemins que vous avez l’habitude d’emprunter.

np_0020

Il faut avant tout savoir que le bloc moteur est le même que celui qui équipe la 250 4Matic Sport que nous avions essayé récemment. Nous partions donc avec une très grosse appréhension quant à sa consommation. Et bien, contrairement à nos craintes, la consommation s’est avérée moins élevée en conduite sportive que le modèle précédemment essayé. La 45 AMG n’ira par contre pas en dessous 8 litres sur autoroute. Sur les 966 kilomètres effectués pour l’essai (ben oui, on allait pas s’en priver), nous en ressortons avec une consommation moyenne de 11,8l/100 km. Avec 56 litres de réservoir, on reste un bon ami du pompiste.

Pour notre triple essai Conventionnel-Sport-Extrême, nous pouvons dire que la CLA est une voiture splendide, avec une ligne bien à elle et originale; mais souffre de quelques carences sur le plan du confort et du ressenti derrière le volant.

Et si…

Et si Mercedes proposait une version AMG plus « joueuse » et moins plastique pour venir se placer sur la même ligne que ses concurrents?