Andreas Mikkelsen, deuxième prend alors la tête du rallye pour quelques secondes seulement. Tanak doit alors se contenter de la deuxième place.

Dans la power stage aux conditions, il faut le souligner, exécrables dont la piste très humide ne faisant qu’empirer au fur et à mesure du passage des voitures, c’est Sébastien Ogier qui signe le meilleur chrono et empoche donc les 3 points. Latvala se consolera avec les deux points alors que Thierry Neuville en ramènera un suite à sa troisième place dans cette Power Stage ; terminant à 1″5 de Sébastien Ogier. Vient alors Tanak au finish, lequel est extrêmement déçu et ne répond aux questions des journalistes qu’avec pratiquement qu’un mot : « nothing. »

Au classement général, Paddon précède Neuville. Le Néo-Zélandais terminant troisième à 28″5 du vainqueur tandis que Neuville se positionne à 0″8 derrière. Eric Camilli est également un des déçus du weekend ; il a en outre été contraint de terminer le rallye en deux roues motrices suite à une petite sortie de route lors de l’avant-dernière spéciale. Il signe une neuvième position au classement général.

Ogier se positionne à 6″5 de Latvala, lequel termine cinquième en accusant 33″8 de retard sur Andreas Mikkelsen. Stéphane Lefebvre est quant à lui douzième.