WRC

Résumé de journée / Rallye de Finlande

Meeke conforte, Tanak attaque

Le point d'orgue de cette journée de samedi a été les deux passages dans la spéciale mythique d'Ouninpohja, 33 kilomètres pour les gros coeurs et les pieds lourds. Des jumps à tout va, une vitesse moyenne incroyablement rapide et une ambiance de folie font la légende de ce lieu-dit perdu entre les lacs finlandais. Kris Meeke, déjà leader hier se devait de dominer son sujet pour assurer son avance au général et se rapprocher de la victoire.

C’est un Kris Meeke rayonnant qui a rejoint l’assistance à Jyvaskyla après avoir augmenté son avance au général sur son plus proche adversaire, Jari-Matti Latvala. On sait le Finlandais absolument redoutable sur ses terres, mais cette année ne sera pas la sienne, la malchance s’en est mêlée en plus d’un Meeke volant et survolant les pistes chaloupées typiques de la région. « La journée a été exceptionnelle », se réjouissait Meeke sur le site wrc.com . « Hier avait déjà été l’un des meilleurs jours de ma vie au volant, mais aujourd’hui était encore meilleur. Je ne sais pas où cela va s’arrêter ! Nous avons une mission demain : jouer la prudence et tenter de ramener la coupe. »

Les chiffres sont simples, Meeke a doublé son avance pour la porter à plus de 40 secondes tout en remportant la moitié des spéciales au programme (4 scratches sur 8 spéciales). Kris Meeke se rapproche donc de la victoire, une première pour un pilote britannique en terre nordique. Sur le seul passage dans Ouninpohja – qu’il a remporté lors des deux passages – Meeke a repris plus de 13 secondes à Latvala qui s’est montré totalement désemparé et avouant son impuissance à aller chercher le pilote Citroën. Le Finlandais a annoncé qu’il allait désormais se concentrer sur la défense de sa deuxième place en assurant le résultat plutôt qu’en risquant le tout pour le tout pour la victoire.

Articles similaires

Craig Breen, engagé lui aussi sur une DS3 WRC, s’accroche à la troisième position, son premier podium en WRC. L’Irlandais fait jusqu’à présent une course propre et sans bavures lui permettant d’espérer une coupe en fin de rallye. Il devra néanmoins se méfier des fous furieux qui sont derrière lui au général, à commencer par Ott Tanak. L’Estonien – qui a connu son lot de soucis hier le faisant chuter à la huitième place – a commencé une belle remontée au classement général. Il est parvenu à remonter en cours de journée à la cinquième position mais une crevaison a ruiné ses efforts pour le faire rechuter huitième. C’était sans compter avec la détermination du pilote estonien qui est parvenu à arracher la quatrième place provisoire à moins de 10 secondes du podium.

Thierry Neuville n’a pas connu d’incidents mais n’est pas complètement satisfait du comportement de sa Hyundai i20 WRC. Il pointe en cinquième position à 4.4 sec de Tanak. Son équipier Hayden Paddon est juste derrière lui à 2.7 sec. Le Néo-Zélandais est quant à lui satisfait de l’équilibre de sa voiture mais il ne parvient pas à expliquer son manque de performances. Mads Østberg navigue en septième position après avoir signé un scratch. Il est  à seulement 2.4 sec de Paddon.

Le grand perdant de la journée est sans conteste Andreas Mikkelsen. Le Norvégien a chuté de la troisième à la huitième place où il compte désormais 2:24.0 de retard sur le leader. Mikkelsen s’est battu toute la journée durant avec des soucis de traction sur sa Polo et en devant composer avec le balayage des routes.

Lorenzo Bertelli et Eric Camilli ont marqué les esprits bien malgré eux. Les carrossiers vont avoir du travail dans les deux équipes, abandons pour les deux pilotes sur accident.

2016_WRC_Finalnd_Camilli

La dernière journée du rallye sera un véritable sprint pour les rescapés. Deux boucles de deux spéciales sont au programme pour un total de 33.96Km chronométrés. Départ de la première spéciale à 8h28 (7h28 CET).

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page