WRC

Résumé de journée / Rallye d'Espagne

Ogier mène les débats à la mi journée

Sébastien Ogier a dans un premier temps été malmené par ses adversaires sur les spéciales boueuses du rallye d'Espagne mais le triple champion du monde - qui pourrait devenir quadruple à l'issue de cette épreuve - a remis les pendules à l'heure dans le dernier passage de la matinée.

C’est le pilote estonien Ott Tanak qui a réalisé la meilleure performance hier soir lors de la Spéciale Show disputée à Barcelone sous des trombes d’eau, à bord de voitures en configuration terre sur asphalte. Titanak a réalisé la meilleure performance avec 2.7 sec d’avance sur le Fiesta de Lorenzo Bertelli et 3.5 sec sur Sébastien Ogier. Suivent ensuite Kopecky, Meeke, Breen et Neuville. Mikkelsen, Østberg et Paddon ferment le top 10.

Mais les choses sérieuses ont réellement débutée ce matin avec une première boucle de trois spéciales. Deux de ces spéciales sont 100% terre et la troisième – mais aussi la plus longue du rallye (38.95Km) – est quant à elle un mix entre terre et asphalte.

Articles similaires

Thierry Neuville était le mieux réveillé et a réalisé le scratch de la première spéciale proposée en devançant Paddon (+1.6 sec) et Ogier (+2.5 sec). Cette performance permettait au pilote belge de s’installer en tête de l’épreuve pour 0.3 sec face à Sébastien Ogier. Thierry semble beaucoup plus serein et dégagé du poids de l’annonce de son avenir. Les conditions de route étaient cependant très difficiles à cause des trombes d’eau et de l’eau stagnante présente sur les routes : « Je pensais pouvoir aller plus vite que ça mais le temps est tout de même bon, confie Neuville. L’arrière de la voiture bougeait un peu. J’avais un peu de survirage par moments, parfois ça allait. »

Hayden Paddon – deuxième à l’arrivée – a rapporté des problèmes de moteur, notamment au niveau de la latence de son turbo. Kris Meeke est même parti en tonneau tant les routes sont rendues dangereuses et perd déjà plus de 40 secondes : « Je suis parti en tonneau dans un virage en quatrième. Au milieu du virage, il y avait de profondes ornières. La voiture est tombée dedans et s’est retournée au milieu de la route. Je pensais qu’on allait sortir mais non », confie le Nord-Irlandais.

Østberg a une inquiétude sur ses freins et Tanak se bat avec son différentiel. Visiblement le simple fait de terminer ce rallye sera déjà une bonne chose pour pas mal de pilotes.

Jari-Matti Latvala signe le scratch de la spéciale suivante, précédant Ogier (+1.0 sec) et Neuville (+1.4 sec). Suivent ensuite Paddon, Mikkelsen et Sordo. Au général, Ogier reprend à Neuville le haut du classement pour 0.1 sec. Paddon est à 3.4 sec, Mikkelsen à 7.0 sec et Sordo à 8.0 sec.

C’est dans la dernière spéciale de la matinée que Thierry Neuville a perdu le contact avec son adversaire. C’est toujours Latvala qui s’impose, reprenant 3.9 sec supplémentaires à Ogier. Sordo signe le troisième temps avec 6.1 sec de retard sur le Finlandais. Mais c’est surtout Thierry Neuville qui fait la mauvaise opération en perdant 8.2 sec dans cette spéciale.

Le Belge se retrouve donc distancé au général et accuse 4.4 secondes de retard sur Ogier et voit surtout fondre sur lui la Polo frappée du #2 qui est revenue comme une balle en troisième position à seulement 1.3 sec de la Hyundai. Sébastien Ogier reste cependant très prudent vu les conditions climatique extrêmes : « Cette matinée a été très difficile. Il y a beaucoup de flaques d’eau stagnante et dans ces conditions, il m’est très difficile de faire la différence. »

Le départ de la deuxième boucle sera donné d’ici une petite demi-heure.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page