WRC

Résumé de journée / Rallye d'Espagne

Sordo chamboule le classement !

Il était dit que ce rallye d'Espagne ne se passerait pas sans anicroches et ne laisserait pas une seconde de répit aux équipages engagés ! La deuxième boucle de la journée est venue confirmer les faits. Le classement général est totalement chamboulé après les trois spéciales de l'après-midi.

Les conditions climatiques sont toujours dantesques en Espagne, les routes sont dans un états déplorables. Thierry Neuville en a d’ailleurs fait les frais dès la première spéciale de l’après-midi (celle où il avait réalisé le meilleur temps ce matin). Le pilote belge est parti à la faute en endommageant fortement l’avant de sa Hyundai i20 WRC. Il perd ainsi 18.1 sec sur l’auteur du scratch qui n’est autre que son équipier, Dani Sordo. Dans la même spéciale, le champion du monde a fait tout son possible ne serait-ce que pour rester sur la route et perd lui aussi beaucoup de temps sur l’Espagnol (+16.3).

« Des conditions terribles ! C’est très difficile de rester simplement sur la route. » s’emportait Sébastien Ogier à la fin de la spéciale.

Articles similaires

Dani Sordo était par contre plus souriant : « C’est très très glissant et dangereux, c’est incroyable ! Notre chrono est super bon, je suis très content. La voiture est parfaite, c’était bon ! »

Le son de cloche était par contre tout autre dans la Hyundai de Thierry Neuville : « C’est arrivé dans un virage serré à droite, j’étais à l’intérieur et je suis parti à la faute. Le moteur a calé et il a fallu du temps pour qu’il redémarre. »

© WRC.com
© WRC.com

Jari-Matti Latvala a également connu son lot de mésaventures après avoir réalisé une matinée toute en attaque. Le Finlandais a endommagé la suspension de sa Polo, lui faisant perdre beaucoup de temps. Il a même été dépassé en spéciale par Sordo. Les dégâts sont trop importants pour continuer sans risque de détruire encore plus la voiture. Abandon et rallye 2 à partir de demain.

Les choses se sont quelque peu calmées dans les deux spéciales suivantes, les routes devenant presque – je dis bien presque – sèches. Sordo confirme dans la SS6 en signant le scratch devant Tanak (+1.2 sec), Meeke (+2.4 sec), Breen (+3.5 sec) et Ogier (+5.7 sec). Neuville termine onzième à 7.8 sec en faisant tout son possible pour ne pas endommager sa voiture encore plus et ne pas devoir abandonner. L’Espagnol confirme son avance au général.

Et c’est dans la dernière spéciale de la boucle que Sordo va enfoncer le clou encore un peu plus sur la tête d’Ogier ! Même si Kris Meeke réalise le scratch, Sordo termine l’exercice en deuxième position (+1.7 sec) et reprend 5.2 sec supplémentaires à Ogier qui fini troisième. Thierry Neuville est à l’agonie et termine à 27.9 secondes de Meeke.

« C’est un rêve pour moi ! Je dois vraiment remercier toute l’équipe, ils ont fait un boulot incroyable sur la voiture. Mais nous devons continuer l’effort demain, nous verrons bien ce que nous pourrons faire. Certes il reste encore deux longues journées à faire mais aujourd’hui, c’est incroyable ! » s’enthousiasmait Sordo à l’arrivée de la boucle.

Thierry Neuville est – forcément – résigné : « J’ai essayé de faire de mon mieux. Comparé à Mikkelsen, nous ne perdons pas trop de temps. Mon tête à queue plus tôt dans l’après-midi n’était vraiment pas de chance. »

Sébastien Ogier ne lâchera rien, comme à son habitude : « Cette spéciale était un peu comme la précédente. Le début était encore humide. J’ai tout tenté mais je ne savais pas faire grand chose de plus. »

Au classement général, Dani Sordo est en tête de son rallye national et précède Sébastien Ogier (+17 sec), Andreas Mikkelsen (+35.1 sec), Thierry Neuville (+46.3 sec) et Hayden Paddon (+47.5 sec). Suivent ensuite Mads Østberg (+54.3 sec), Kris Meeke (+1:06.3), Craig Breen (+1:44.6), Ott Tanak (+2:04.4) et Eric Camilli (+3:44.3).

Les hostilités reprendront demain matin à partir de 8h10 avec neuf spéciales à parcourir sur la journée. Les équipes doivent maintenant mettre le turbo pour passer tous les bolides en configuration asphalte pour les deux jours de course restant qui se passeront désormais sur des surfaces 100% asphalte.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page