WRC

Résumé de journée / Rallye d'Angleterre

Ogier intouchable

Fraichement auréolé d'un quatrième titre mondial, Sébastien Ogier prouve - si tant est qu'il en avait besoin - que ce quatrième titre n'est pas usurpé en s'adjugeant la tête du Wales Rally dès le départ et ce malgré le fait qu'il ouvre la route.

Il ne doit plus rien prouver à personne, il est le meilleur pilote du moment en WRC, il domine la discipline de la tête et des épaules depuis 4 ans, mais Sébastien Ogier est un compétiteur, un racer. Ce n’est pas parce que le titre 2016 est acquis qu’il va se reposer sur ses lauriers. Ogier ne roule en rallye que pour gagner et il ne cesse de le marteler en permanence. Ce début de course en Grande Bretagne le prouve.

“C’est extrêmement glissant et la visibilité est assez mauvaise au coeur de la spéciale avec ce brouillard épais », confiait-il après Myherin. “J’ai eu des soucis avec mes essuie-glaces qui restaient parfois collés. Difficile d’être en confiance !”

Articles similaires

Auteur des deux premiers temps scratches, le Français a d’abord porté son avance à 7.6 sec puis à 12.1 sec sur son plus proche adversaire. Les prétendants à la place de vice champion du monde que sont Thierry Neuville et Andreas Mikkelsen se retrouvent très vite respectivement en 5e et 8e position à 14.8 sec et 26.8 sec pour le Belge.

La (demi) surprise du jour vient du pilote qui a déjà signé le meilleur temps du Shakedown hier – Ott Tanak. L’Estonien tient bon la barre et ne perd pas trop de temps dans ces deux premières spéciales en ayant toujours la Polo #1 dans le viseur à 12.1 sec.

“On ne voit rien et c’est extrêmement boueux », racontait Ott Tänak, qui sous-entendait que Sébastien Ogier, en tant qu’ouvreur, profitait des meilleures conditions. « Les voitures devant créent tellement de boue qu’il en devient dur de piloter. »

Mieux encore puisque Tanak allait réaliser les deux temps scratches suivants devant Ogier pour terminer la boucle matinale avec 7.7 sec de retard sur le leader.

La quatrième spéciale verra quelques changements au coeur du classement. Kris Meeke a perdu du temps face à Jari-Matti Latvala et perd la troisième marche du podium mais c’est surtout la bataille Neuville/Mikkelsen qui tourne court. Andreas Mikkelsen a perdu 1:25.2 et chute à la neuvième place du général. « Il semble que c’est la transmission. Rien que nous ne puissions réparer pour le restant de la journée, nous allons trainer ce problème jusqu’à ce soir. » Thierry Neuville a toutes les cartes en main et ne doit pas faire d’erreurs pour capitaliser un maximum sur les problèmes de son adversaire en vue du championnat du monde.

Les Citroën Boys sont installés en 4e position (Meeke / +32.5 sec), 6e position (Breen /  +37.1 sec), 11e position (Lefebvre / +2:06.6) et 18e position (Gilbert / +3:39.7). Quentin Gilbert et Renaud Jamoul découvrent la DS 3 WRC en condition de course et apprécient cet instant même si ce n’est pas facile pour eux : « Je suis de plus en plus confiant et j’ai un très bon feeling avec la voiture. Je profite à 100% de chaque instant ! »

Le départ de la deuxième boucle sera donné à 14h54.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page