Au vu du succès rencontré par la précédente et première génération du Tiguan, tout de même vendu à plus de 2,64 millions d'unités, Volkswagen ne pouvait pas se reposer sur ses lauriers avec son nouveau millésime. Alors, s'agit-il d'une simple évolution ou d'une révolution?

Notre site ne tire des profits que de la publicité, en échange d'un contenu de qualité et entièrement gratuit. Aidez-nous à évoluer en désactivant votre bloqueur de publicités pour notre site.

Pour cette nouvelle mouture, on peut dire que le constructeur allemand a cassé cette mode des mises à jour discrètes et conservatrices au niveau du look, bien connue des marques Allemandes. En plus de bénéficier d’une plastique entièrement revue, ce nouveau Tiguan est également le premier SUV du groupe à être articulé autour de la plateforme MQB, utilisée initialement pour la Golf.

Avec 60mm gagnés sur la longueur, 30mm de plus en largeur et 33mm de moins en hauteur de caisse, le petit frère du Touareg parait, et ce n’est pas qu’une impression – beaucoup plus agressif et trapu.

Grâce à la plateforme MQB, une cinquantaine de kilos a pu être économisée sur la balance. Ces augmentations de taille permettent en plus de gagner en habitabilité. En outre, le coffre gagne 145l, pour un total de 1655l. Dans la cabine, même si l’on ne manquait pas de place dans l’ancienne génération, les quelques centimètres grappillés par ci, par là, sont les bienvenus, notamment à l’arrière, où une personne dépassant le mètre quatre-vingt se sentira tout à fait à l’aise.

Même si cela n’est pas une surprise, il est bon de rappeler que la finition reste de très bonne facture, surtout sur les versions Highline et R-Line. Le système multimédia est très efficace, même si la texture matte de l’écran tactile le rend parfois assez compliqué à utiliser, surtout lorsqu’on conduit. Il est également possible d’opter pour l’équivalent du cockpit virtuel de chez Audi; qui vient remplacer le compteur analogique par un écran entièrement numérique, sur lequel on va pouvoir jongler entre les différentes applications telles que le GPS, la musique, … Comme sur le reste de la gamme, le pack Discover Pro, qui équipe notre modèle d’essai, permet d’utiliser les systèmes Apple CarPlay et Android Auto. Grâce à un simple partage de connexion avec son smartphone, il est en plus possible de recevoir les infos trafic et de les afficher directement sur la carte. Fonctionnalité très pratique et très efficace !

Sur le plan technologique, Volkswagen a inclus toutes ses dernières avancées. Ainsi, l’équipement de base reçoit des assistances de sécurité telles que le « Front Assist » et le freinage « anti multi-collision », qui, au passage, permettent d’économiser quelques euros sur sa prime d’assurance. Pour continuer sur l’aspect de la sécurité, le Tiguan est équipé d’un capot moteur « actif ». En effet, un mécanisme permet à ce dernier d’être surélevé en cas de choc, afin de l’éloigner du bloc moteur, qui le rend très dur.

Sur le plan de la conduite, « nôtre » Tiguan se veut extrêmement polyvalent. Pourtant pas si petit que ça, il n’en demeure pas moins que très simple à manoeuvrer. Grâce à la réduction de la hauteur de caisse, le petit Touareg gagne quelques points en sportivité. Le rouli généré en virage reste correct et l’amortissement, bien qu’assez dur, se place correctement face à la concurrence.

Pour les amateurs de sportivité, le pack R Line permet, en plus d’apporter un look encore plus agressif, de perdre encore quelques centimètres en hauteur de caisse. Bref, de quoi donner encore plus de punch au SUV.

Couplée au moteur TDI 150 chevaux, la boite DSG fait bonne augure à sa réputation.

Le seul petit bémol pour ce nouveau Tiguan, c’est finalement son prix, qui montre clairement l’objectif de Volkswagen de s’affirmer sur le segment des SUV premium. N’empêche qu’à ce prix, beaucoup passeront certainement demander une offre dans une concession Audi, BMW ou Mercedes…

Et si…

Et si Volkswagen avait frappé très fort avec cette deuxième génération du Tiguan? En tout cas, pour nous, c’est un sans fautes, même si son prix nous semble un peu trop optimiste.