WRC

Résumé de journée / Rallye du Mexique

Multiples rebondissements au Mexique

Décidément ce rallye du Mexique ne laissera pas aux concurrents une minute de répit ! Les rebondissements et autres faits de course se multiplient en l'espace de quelques spéciales seulement.

Tout a commencé par l’annulation de la première boucle de cette matinée de vendredi suite à un énorme retard pris par la caravane du WRC. Les organisateurs de l’édition 2017 avaient décidé de courir deux spéciales show jeudi soir dans les rues de Mexico. La capitale étant située à plus de 400 kilomètres de Leon, camp de base du rallye, tous les équipages devaient prendre l’avion pour aller courir les spéciales. Les voitures sont quant à elles arrivées par la route sur des camions.

Le gros problème est arrivé sur le chemin du retard où un accident de la circulation a complètement congestionné la sortie de Mexico bloquant le convoi une grande partie de la nuit. Les organisateurs ont alors décidé d’annuler la première boucle de la matinée de vendredi pour laisser le temps aux équipes de préparer leurs voitures.

Articles similaires

C’est donc à 16h14, heure locale, que le rallye a véritablement commencé. Et c’est Kris Meeke qui a frappé fort en remportant le juge de paix qu’est El Chocolate et ses 55 kilomètres de poussière et de caillasse. Le pilote Citroën est évidemment bien aidé par son début de saison catastrophique puisqu’il s’est élancé en onzième position sur une route bien balayé et donc plus rapide. Il a calé lors de la spéciale suivante mais cette mésaventure ne lui a fait perdre que quelques petites secondes.

« J’ai fait une erreur et j’ai perdu quelques secondes, mais je suis néanmoins ravi », déclarait le Britannique,  « Je suis heureux de voir que nous pouvons enfin démontrer le potentiel de cette voiture, même s’il nous reste du travail. »

La chaleur a été un véritable ennemi pour les mécaniques. Sébastien Ogier en a fait l’expérience en constatant un témoin lumineux allumé sur son tableau de bord lui conseillant de ralentir. Le champion du monde a fait semblant de ne pas le voir pour pouvoir rester dans le coup. Bien lui en a pris puisqu’il est arrivé au bout de cette journée sans souci majeur et il occupe actuellement la deuxième place du général à 9.7 sec du leader.

La journée n’a par contre pas été rose pour les pilotes Hyundai dont les moteurs ont causé pas mal de sueurs froides aux équipages. Un souci d’allumage est à l’origine du temps perdu par les trois pilotes. Thierry Neuville est celui qui a le moins souffert dans l’aventure. Il occupe la troisième place du général à 56.7 sec du leader. Le pilote belge a connu de grosses ratées de moteur lors de la dernière spéciale show sur asphalte mais a su remporter les deux autres lui permettant de limiter la casse.

Tanak a perdu beaucoup de temps à cause de la surchauffe de son moteur et les pilotes Toyota naviguent aux quatrième et huitième rangs, Hanninen précédant son chef de file. Latvala est bien évidemment handicapé par sa position d’ouvreur sur la route.

Voici le top 10 à l’issue de cette première journée terre du rallye.

1. 7 GBRK. MEEKE 1:01:33.8
2. 1 FRAS. OGIER 1:01:54.7 +20.9 +20.9
3. 5 BELT. NEUVILLE 1:02:30.5 +35.8 +56.7
4. 11 FINJ. HÄNNINEN 1:03:01.1 +30.6 +1:27.3
5. 2 ESTO. TANAK 1:03:06.7 +5.6 +1:32.9
6. 8 FRAS. LEFEBVRE 1:03:26.6 +19.9 +1:52.8
7. 4 NZLH. PADDON 1:03:35.9 +9.3 +2:02.1
8. 10 FINJ. LATVALA 1:04:04.6 +28.7 +2:30.8
9. 30 SWEP. TIDEMAND 1:04:58.1 +53.5 +3:24.3
10. 31 FRAE. CAMILLI 1:05:33.5 +35.4 +3:59.7

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page