WRC

Résumé de journée / Rallye d'Argentine

Elfyn Evans impérial

On ne l'attendait pas, on l'avait même un peu oublié. Elfyn Evans se rappelle au bon souvenir de tous en dominant de la tête et des épaules et sans aucune contestation possible le cinquième rendez-vous du championnat du monde des rallyes en Argentine.

Le pilote du DMack Team, engageant des Ford Fiesta RS WRC 2017 préparées par M-Sport, est tout simplement étincelant depuis ce matin. On avait d’abord cru à un coup d’éclat ponctuel lorsque le pilote britannique a réalisé le meilleur temps du premier secteur chronométré ce matin, mais après 6 temps scratches en 7 spéciales, on peut appeler ça une domination sans partage ! Seul Hayden Paddon est parvenu à lui arracher un scratch pour 4 secondes dans la dernière grande spéciale de la journée (il reste encore une dernière super spéciale de 6,04Km à courir ce soir).

Elfyn Evans est pratiquement le seul à avoir su maitriser ce difficile équilibre à trouver sur les pistes extrêmement cassante d’Argentine, la vitesse et surtout la préservation de son matériel. Hayden Paddon est parti en tonneau, Thierry Neuville a cassé une suspension, Kris Meeke est sorti tout comme Sébastien Ogier qui a tordu sa direction en tapant une pierre, Jari-Matti Latvala a crevé et a rencontré des problèmes de surchauffe du moteur (comme au Mexique), Craig Breen a vu sa boite de vitesse flancher, Sordo casse une biellette de direction…

Articles similaires

Bref, celui qui ne rencontre pas de problèmes en Argentine connait souvent le succès et c’est bien parti pour Evans tant il semble sur un nuage. Mais le rallye est encore très long et le jeune pilote doit absolument rester concentré. Son dauphin au classement général est – presque – tout aussi surprenant. Il s’agit de Mads Østberg qui revient à bord d’une Ford Fiesta dans la dernière spécification. Le Norvégien est lui aussi passé au travers des problèmes et pointe actuellement à 52.8 secondes du leader. Thierry Neuville a cependant bien limité la casse suite à ses problèmes de la matinée puisque le belge est troisième du général à seulement 9.8 secondes d’Østberg. Thierry doit néanmoins faire attention à ses arrières, il est suivi comme son ombre par les deux pilotes officiels M-Sport, dans l’ordre Ogier (+4.6 sec), lui-même suivi par Tänak à 1.9 sec.

Le suspense est entier concernant la troisième marche du podium car aucun de ces trois garçons ne lâchera le bout de viande, et connaissant la réputation des steaks argentins, la bataille promet d’être splendide ! En tête de la course, le sort paraît scellé. Elfyn Evans ne sera probablement pas rattrapé à la régulière, seul un coup du destin pourrait avoir raison de lui et de sa première victoire en WRC. Mais ne serait-ce que le début de cette saison nous a appris à rester prudent et à attendre que la ligne d’arrivée soit passée avant d’affirmer quoi que ce soit. Nous nous dirigeons cependant vers un cinquième vainqueur différent en autant de rallyes courus en 2017, cela fait bien longtemps que ça n’était plus arrivé. En 1981 pour être précis où 7 pilotes différents s’étaient imposés lors des 7 premières épreuves de la saison. Et visiblement ce n’est pas encore cette année que Sébastien Ogier inscrira son nom au palmarès du rallye d’Argentine…

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page